/news/coronavirus
Navigation

Ces articles que les Québécois se sont arrachés en 2020

Ces articles que les Québécois se sont arrachés en 2020
Photo d'archives Jean-François Racine

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie a bouleversé la vie des Québécois, que ce soit au travail, à l’école ou en faisant leurs courses.

Dès le début de l’année 2020, il n’était ainsi pas rare de se retrouver face à des étalages vides, alors que la crise sanitaire a poussé plusieurs consommateurs à s’arracher différents produits essentiels... ou non!

Voici donc un petit inventaire de ces articles qui ont été en forte demande au Québec au cours des derniers mois.

Masques et produits désinfectants    

La pandémie n’avait toujours pas rejoint le Québec que, déjà, les masques et produits désinfectants s’envolaient très rapidement des étalages. De ce fait, dès la fin janvier, plusieurs pharmacies de la région de Montréal rapportaient déjà être à court de masques.

Ces articles que les Québécois se sont arrachés en 2020
Photo d'archives Arnaud Koenig-Soutière

Quelques semaines plus tard, la situation faisait boule de neige dans le reste de la province, tandis que c’était au tour du désinfectant à main de disparaître. Certaines entreprises québécoises, comme des microdistilleries, ont même transformé momentanément leur production pour se mettre à la fabrication de désinfectant.

Farine, sucre et levure    

Le 12 mars, François Legault annonce des mesures exceptionnelles afin de lutter contre la pandémie lors d’une première conférence de presse. À peine 24 heures plus tard, le Québec fait état d’une pénurie généralisée de farine (et de papier de toilette, mais on en reparle dans quelques instants).

Ces articles que les Québécois se sont arrachés en 2020
Photo d'archives Diane Tremblay

Les supermarchés ont été pris d’assaut lors de la première vague au printemps, occasionnant des pénuries périodiques de plusieurs aliments. À la mi-avril, ce fut notamment au tour de la levure et du sucre de disparaître des tablettes. La confection de biscuits, de gâteaux, de pains et de tartelettes portugaises aura eu raison des épiceries.

Papier hygiénique    

Il y a des images qui ont frappé l’imaginaire plus que d’autres en 2020... et celles des présentoirs de papier hygiénique complètement vides font assurément partie du lot. À la mi-mars, pour des raisons encore obscures, il fallait jouer de chance afin de mettre la main sur un simple rouleau de papier de toilette.

Ces articles que les Québécois se sont arrachés en 2020
Photo d'archives Jean-François Racine

Heureusement, la situation s’est résorbée au printemps, après quelques semaines de folie dans les supermarchés et magasins à grande surface.

Blouses, gants et autre équipement de protection dans le milieu de la santé    

La distribution d’équipement de protection dans les établissements du réseau de la santé québécois aura causé bon nombre de maux de tête aux quatre coins de la province.

En avril, alors que les instances gouvernementales multipliaient les ententes pour tenter de mettre la main sur une quantité suffisante de masques, de blouses et de gants, certains professionnels de la santé ont été contraints d’utiliser «des solutions de rechange invraisemblables» pour assurer leur protection.

Articles de sport, de plein air et d’entraînement    

Si l’arrivée du beau temps, au mois de mai, a poussé un nombre impressionnant de Québécois à investir dans un nouveau vélo, l’impossibilité de prendre des vacances à l’extérieur du pays a, quant à elle, mené à tout un essor de la vente de matériel de plein air.

Ces articles que les Québécois se sont arrachés en 2020
Photo d'archives Agence QMI, Samuel Boulay

En octobre, lors de la fermeture des gyms en zones rouges, c’est la demande en poids, en haltères et pour tout autre équipement d’entraînement qui a atteint de nouveaux sommets. Quelques semaines avant le début de l’hiver, les skis, raquettes et vélos à pneus surdimensionnés ont, eux aussi, été dans la mire des sportifs du Québec.

Consoles et accessoires de jeux vidéo    

Confinés à la maison, les Québécois ont dû trouver de nouvelles façons de se divertir – ou encore de raviver de vieilles passions – en 2020. De ce fait, l’industrie du jeu vidéo a connu une année faste, tandis que des consoles populaires telles que la Nintendo Switch, ou encore des accessoires d’entraînement comme le Ring Fit Adventure, se sont envolés comme des petits pains chauds ce printemps.

La PS5
Image courtoisie Sony
La PS5

En novembre, la sortie des nouvelles consoles de Sony et Microsoft, la PlayStation 5 et les Xbox Series X et S, a également mené de part et d’autre à de rapides ruptures de stock. Encore aujourd’hui, il est impossible de trouver ces systèmes en magasin, à moins d’encourager les revendeurs sur le web.

Piscines    

Alors que quelques Québécois ont tout de même souhaité vivre leur été à la plage, plusieurs se sont tournés vers l’installation d’une piscine dans leur cour arrière. Par plusieurs, on parle d’assez de clients pour faire exploser les chiffres d’affaires des commerces de vente de piscines, ainsi que de construction de piscines creusées.

En ce sens, entre mars et juillet, ce sont plus de 10 000 permis qui ont été délivrés pour la construction de piscines résidentielles creusées. Toutefois, cette nouvelle passion pour les sports aquatiques ne semble s’être manifestée qu’au Québec: la province a accordé à elle seule 80% des permis remis en 2020 à travers le Canada.

Matériaux de construction    

Nombre de travaux manuels sont devenus une pratique courante durant la dernière année, tandis que les rénovations ont remporté une place spéciale dans le palmarès des activités qui ont occupé le Québec pendant le confinement.

Ces articles que les Québécois se sont arrachés en 2020
Photo Adobe Stock

Prises par surprise, les quincailleries et scieries ont eu bien du mal à fournir à cette demande constante et inhabituellement élevée. Une pénurie est bien vite apparue, à laquelle une augmentation des prix des matériaux de construction de toutes sortes s’est ajoutée.

Électroménagers et meubles    

Plusieurs Québécois qui ont commandé des électroménagers et des meubles en 2020 ont dû faire preuve de patience, alors que certains ont attendu des mois avant de recevoir les produits qu’ils avaient achetés.

Ces retards s’expliquent notamment par une chaîne d’approvisionnement ralentie par la pandémie et par les mesures sanitaires mises en place pour contrer celle-ci.

Décorations de Noël    

«Commencez donc maintenant à installer vos décorations de Noël pour faire en sorte que les enfants, quand ils sortent un peu le soir, sentent un peu de féerie», avait suggéré le maire Régis Labeaume à la fin du mois d’octobre.

Ces articles que les Québécois se sont arrachés en 2020
Photo d'archives Pierre-Paul Biron

C’est ce que le Québec a décidé de faire, puisque le mois de novembre tirait à peine à sa fin que les magasins manquaient déjà de décorations de Noël en tout genre. «Déjà, en octobre, ça commençait, mais après l’Halloween, ça a été un tsunami», a d’ailleurs illustré un commerçant qui a vu sa marchandise disparaître plus vite que jamais.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres