/entertainment/movies
Navigation

Ciné nostalgie: les 25 ans de 12 Singes

Coup d'oeil sur cet article

C’était il y a (déjà!) un quart de siècle! Le 29 décembre 1995, le film 12 singes prenait l’affiche en Amérique du Nord. Réalisé par Terry Gilliam, le long métrage met en vedette Bruce Willis dans le rôle d’un homme venu du futur et Brad Pitt en patient d’un hôpital psychiatrique. Retour sur une œuvre incontournable.

En 2035, la majeure partie de l’humanité a été décimée par un virus qui serait apparu en 1996 et qui aurait été libéré par l’Armée des 12 singes, une organisation de défense des droits des animaux. James Cole (Bruce Willis) est envoyé dans le passé pour tenter de trouver le virus, afin d’aider les scientifiques de son époque à développer un vaccin. L’homme arrive en 1990, est arrêté puis conduit dans un hôpital psychiatrique sur les ordres de Kathryn Railly (Madeleine Stowe). C’est là qu’il fait la connaissance de Jeffrey Goines (Brad Pitt), interné dans l’établissement.

1. C’est le court métrage La Jetée de Chris Marker qui a servi de point de départ au scénario écrit par David et Janet Peoples. Par contre, Terry Gilliam s’est fait un point d’honneur de ne pas visionner l'œuvre afin de ne pas être intimidé. «Quand j’ai fait Brazil, je n’ai pas lu 1984 de George Orwell», avait-il expliqué à l’époque.

2. Bruce Willis et Madeleine Stowe ont accepté de travailler pour un chèque de paye inférieur à ce qu’ils étaient habitués à toucher tant ils voulaient travailler avec Terry Gilliam.

3. C’est Bruce Willis qui a eu l’idée de se raser le crâne. «Ça l’a énormément changé physiquement. Il a eu l’air plus fort et beaucoup plus dangereux. Il a l’air d’un prisonnier du goulag. Il possède l’un des plus beaux crânes du monde», avait indiqué le cinéaste qui avait remis à sa vedette une liste de clichés à ne pas employer dans son jeu.

4. Son rôle dans 12 Singes a valu à Brad Pitt sa première nomination aux Oscars.

5. Brad Pitt s’est immergé dans son personnage d’interné. L’acteur a ainsi suivi les conseils du directeur de l’unité des désordres psychiatriques de l’université de Pennsylvanie. La petite histoire veut que Terry Gilliam ait aussi contribué aux sautes d’humeur de Pitt en lui retirant ses cigarettes sur le plateau afin qu’il soit en manque.

6. Les scènes de l’hôpital ont été tournées au pénitencier Eastern State, à Philadelphie, le bâtiment étant désaffecté. Cette prison avait accueilli Al Capone en 1929.

7. En échange du droit de regard sur le montage, Terry Gilliam a accepté l’exigence des studios Universal d’engager Bruce Willis, afin que le film obtienne du succès au box-office. Au départ, c’est Jeff Bridges, avec qui il avait travaillé sur Le roi pêcheur, qui devait incarner Cole. Fait cocasse, Bruce Willis avait passé des auditions pour le rôle tenu par Jeff Bridges dans ledit film.

8. Durant la scène où Cole se fait lui-même une prise de sang, on peut voir un hamster tourner dans sa roue au premier plan. Ce seul moment a nécessité une journée de tournage, l’animal refusant de bouger!

9. L’immense boule composée d’écrans de télévision montrant des images de l’avenir a donné bien des maux de tête à toute l’équipe. En effet, l’assemblage tombait en panne dès qu’il était utilisé!

10. De l’aveu de Terry Gilliam, l’achat du scénario a coûté un million $ US au studio!