/news/coronavirus
Navigation

Test négatif obligatoire pour rentrer au pays à partir du 7 janvier

Coup d'oeil sur cet article

Le Canada obligera tous les voyageurs à avoir un test négatif à la COVID-19 pour rentrer au pays à partir du 7 janvier 2021.

• À lire aussi: COVID-19: le Québec rapporte 2819 nouveaux cas et 62 décès supplémentaires

La mesure, annoncée par le gouvernement Trudeau, sera obligatoire pour tous les voyageurs de 5 ans et plus qui arriveront d’un pays extérieur.

«Notre gouvernement demeure déterminé à protéger la santé et la sécurité des Canadiens. Ces nouvelles mesures offriront un autre niveau de protection aux citoyens alors que nous continuons d'évaluer les risques pour la santé publique et travaillons pour limiter la propagation du COVID-19 au pays», a fait savoir le ministre des Transports du Canada, Marc Garneau.

Selon le ministre Garneau, cette date de mise en œuvre donne aux compagnies aériennes, tant étrangères que nationales, suffisamment de temps pour se conformer aux nouvelles exigences.

Les voyageurs devront effectuer un test PCR dans les 72 heures avant leur départ vers le Canada. Les résultats devront être présentés à la compagnie aérienne avant l’embarquement.

Les personnes qui seront autorisées à entrer au pays devront toujours se soumettre à un isolement de 14 jours à leur arrivée.

«Le gouvernement du Canada intensifiera ses efforts de surveillance pour s'assurer que les voyageurs entrant au Canada terminent la période de quarantaine obligatoire de 14 jours en vertu de la Loi sur la quarantaine», a fait savoir le ministère des Transports.

«Tous les voyageurs verront leurs plans de quarantaine examinés par un représentant du gouvernement et, s'ils ne conviennent pas, devront être mis en quarantaine dans une installation de quarantaine fédérale. Les voyageurs au Canada doivent utiliser l'application ou le site Web ArriveCAN et fournir des coordonnées exactes et leur plan de quarantaine obligatoire de 14 jours au plus tard à l'entrée.»

Le gouvernement Trudeau a rappelé que les contrevenants à cette quarantaine encourent jusqu’à six mois de prison et 750 000 $ d’amende.

Quant aux voyageurs qui reviennent bientôt au pays, il leur est conseillé de commencer à organiser leur test COVID-19 pour éviter un retard dans leur retour.

«Nous déconseillons fortement les voyages non essentiels à l'extérieur du Canada, car la probabilité de restrictions soudaines et d'exigences supplémentaires pendant la pandémie peut faire en sorte que les voyageurs soient confrontés à des circonstances difficiles et stressantes à l'étranger. Nous devons tous faire notre part pour pouvoir traverser ensemble cette période difficile», a rappelé le ministre des Affaires étrangères, Louis-Philippe Champagne.

Recours possibles?

Ceux qui obtiendront un résultat positif devraient devoir rester sur place, en isolement, pendant deux semaines à leurs frais, et ils n’auraient pas de recours auprès des transporteurs pour obtenir une compensation.

«Si c’est mis en place très rapidement pour les gens qui sont déjà à destination, il n’y a pas beaucoup de recours parce qu’on parle d’une situation qui est hors de contrôle du transporteur puisque c’est vraiment le gouvernement qui exige de nouvelles procédures pour rentrer au pays», a expliqué Jacob Charbonneau de volenretard.ca.

Il faut espérer que ces Canadiens en voyage aient souscrit à une assurance COVID avant leur départ qui prévoit une indemnisation en cas de confinement obligatoire.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres