/finance/business
Navigation

Baisse de trafic de près de 14% au Port de Montréal en 2020

Baisse de trafic de près de 14% au Port de Montréal en 2020
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

En raison de la pandémie de COVID-19, du blocus ferroviaire et de périodes de grève des vérificateurs et démarqueurs, le trafic total au Port de Montréal a baissé de 14,1% en 2020 par rapport à l’année précédente, selon les résultats préliminaires dévoilés par l’Administration portuaire de Montréal.

En ce qui concerne les marchandises conteneurisées, leur déplacement a été moins touché que prévu, baissant seulement de 5,7% par rapport à 2019. Plus de 1,6 million de conteneurs sont passés au Port de Montréal.

Le secteur le plus affecté du Port de Montréal fut le transport de vrac liquide, c’est-à-dire les matériaux surtout liés à l’énergie et à l’agriculture, comme l’essence, le mazout, le gazole, le kérosène, les fertilisants et d’autres produits chimiques. Les six terminaux du Port faisant dans le vrac liquide ont subi une baisse de 24%.

«Malgré ces baisses enregistrées dans tous les secteurs, le dernier trimestre de l'année 2020 a été marqué par une reprise encourageante, notamment dans le trafic des conteneurs avec l'Asie, ainsi que dans la manutention de certaines commodités dans le secteur du vrac solide comme le minerai de fer et les céréales», a expliqué l’Autorité portuaire de Montréal dans un communiqué vendredi.