/news/society
Navigation

L’année 2020 au Québec en 15 photos marquantes

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie de COVID-19 a donné lieu à des scènes surréalistes qu’on aurait difficilement pu imaginer avoir lieu au Québec avant le début de la crise.

• À lire aussi: Abécédaire de 2020: 26 mots pour résumer une année «inoubliable»

• À lire aussi: Dix nouvelles positives à retenir de 2020 avant d’enterrer l’année pour de bon

Citoyens masqués, commerces métamorphosés par les mesures sanitaires, pénurie de plusieurs produits: les impacts du coronavirus sont perceptibles dans notre quotidien depuis maintenant plusieurs mois.

Au-delà de la pandémie, d’autres événements majeurs ont aussi marqué l’année 2020 dans la province. 

Revivez les moments phares de cette année hors de l’ordinaire par la caméra de nos photographes et de nos collaborateurs. 

Laurent Duvernay-Tardif, le héros des Québécois      

Photo d'archives AFP

Porté par la ténacité des Chiefs de Kansas City, Laurent Duvernay-Tardif est devenu le 2 février le premier joueur de football né au Québec à remporter un Super Bowl

Le médecin n’avait pas fini d’épater les Québécois, alors qu’il a par la suite renoncé à la présente saison dans la NFL, préférant porter main-forte dans un CHSLD, en plus d’entamer des études à la prestigieuse Université Harvard. Ses implications hors du terrain lui ont d’ailleurs permis d’être nommé parmi les athlètes de l’année du Sports Illustrated

Une bourrasque de neige provoque un carambolage mortel      

Photo d'archives Chantal Poirier

L’autoroute 15 a été le théâtre d’un carambolage monstre ayant fait deux morts et une dizaine de blessés le 19 février. Plus de 200 automobilistes et camionneurs, coincés durant des heures sur la route, y ont vécu des moments de terreur.

Un premier point de presse marquant sur la pandémie      

Photo d'archives Simon Clark

Le vent a complètement tourné au Québec le 12 mars, tandis que le premier ministre François Legault avertissait les Québécois que leur vie serait chamboulée durant plusieurs mois en raison de la lutte contre la COVID-19.

On annonçait notamment l’interdiction de tous les événements intérieurs de plus de 250 personnes. Le Québec comptait à ce moment 17 cas confirmés du virus.

Chaos à l’épicerie      

Photo d'archives Agence QMI, Steve Madden

Au lendemain du premier point de presse des autorités provinciales sur l’évolution de la pandémie au Québec, les consommateurs se sont rués dans les supermarchés afin de faire le plein de provisions en cas de quarantaine.

Certains rayons ont ainsi été complètement vidés de leurs produits. La viande, la farine, les bouteilles d’eau et les rouleaux de papier de toilette, devenus symboles de cette pénurie de denrées, devenaient difficiles à dénicher.

«Ça va bien aller», un mouvement d’espoir      

Photo d'archives Agence QMI, Dominick Gravel

Alors que la pandémie bouleversait complètement le quotidien des Québécois, les arcs-en-ciel, associés au mouvement solidaire «Ça va bien aller», ont fait leur apparition dans les fenêtres de nombreuses maisonnées du Québec

Plusieurs organisations et infrastructures ont emboîté le pas afin d’inviter les citoyens à demeurer optimistes malgré la crise. Ci-haut, le pont Jacques-Cartier s’est illuminé aux couleurs de l’arc-en-ciel le 2 avril dernier.

Le virus provoque l’hécatombe dans les CHSLD      

Photo d'archives Agence QMI, Joël Lemay

Les Québécois garderont longtemps un triste souvenir du printemps 2020, tandis que le virus s’est infiltré dans plusieurs CHSLD et résidences pour personnes âgées, provoquant une véritable hécatombe dans certains établissements.

La photo ci-haut a été prise le 11 avril au tristement célèbre CHSLD Herron de Dorval, où des dizaines de résidents sont décédés des suites du virus lors de la première vague.

Des commerces métamorphosés       

Photo d'archives Didier Debusschère

Après une fermeture de six semaines, plusieurs commerces à l’extérieur du grand Montréal ont rouvert leurs portes aux clients le 4 mai. L’expérience de magasinage a toutefois été chamboulée par la mise en place de nombreuses mesures sanitaires.

Le mouvement Black Lives Matter résonne au Québec      

Photo d'archives Agence QMI, Steve Madden

Dans la foulée du décès de George Floyd à Minneapolis, aux États-Unis, le mouvement Black Lives Matter a trouvé écho au Québec. Des manifestations contre le racisme et la brutalité policière, comme celle illustrée ci-haut survenue le 31 mai à Montréal, ont été organisées dans plusieurs villes de la province.

Des militaires prêtent main-forte dans les CHSLD      

Photo d'archives Ben Pelosse

Des membres des Forces armées canadiennes ont été déployés dans des CHSLD du Québec afin d’offrir un soutien aux employés débordés par des éclosions de COVID-19.

Dans la photo ci-haut, des militaires ayant travaillé à la résidence Les Floralies, à Montréal, ont salué pour une dernière fois les résidents avant la fin de leur mission le 4 juin

Un drame familial qui émeut tout le Québec      

Photo d'archives Simon Clark

La mère de Romy et Norah Carpentier, décédées dans des circonstances tragiques cet été à Saint-Apollinaire, a livré un témoignage fort émouvant le 13 juillet pour rendre hommage à ses «deux belles princesses d’amour» disparues beaucoup trop tôt.

Réinventer les arts de la scène      

Photo d'archives Didier Debusschère

Le milieu culturel a dû faire preuve d’audace et de créativité pour poursuivre ses activités malgré les mesures de confinement. En ce sens, une série de prestations dans des ciné-parcs ont été présentées cet été devant un parterre de voitures dans le cadre de la tournée TD musiparc.

Sur la photo ci-haut, Bruno Pelletier a présenté ses plus grands succès à la Baie de Beauport le 19 juillet.

La statue de John A. MacDonald décapitée      

Photo d'archives Agence QMI, Camille Lalancette

La statue de John A. Macdonald, figure controversée de l’histoire canadienne, a été déboulonnée et décapitée par des manifestants le 29 août dernier à Montréal.

Bien que plusieurs aient déploré l’acte de vandalisme, l’événement a soulevé des réflexions quant à l’avenir dans l’espace public de monuments rendant hommage à des personnages marquants, mais polémiques.

Le mouvement antimasque fait des adeptes   

Photo d'archives Agence QMI, Joël Lemay

Dès l’annonce du couvre-visage obligatoire dans les lieux publics fermés, le mouvement antimasque a rassemblé de nombreux adeptes dans la province. Ces manifestations ne recueillent nulle part ailleurs au Canada autant l’adhésion du public, selon un sondage.

Dans la photo ci-haut, captée le 30 septembre dernier, plusieurs centaines de protestataires ont profité de la dernière journée où le masque n’était pas encore obligatoire dans les manifestations pour scander leur opposition aux mesures sanitaires.

Joyce Echaquan, de l’horreur au symbole de la lutte contre le racisme      

Photo d'archives Agence QMI, Mario Beauregard

L’histoire de Joyce Echaquan, cette Attikamek décédée le 28 septembre dans des circonstances nébuleuses auprès de soignants racistes à Joliette, a créé une véritable onde de choc au Québec.

François Legault a présenté ses excuses à la famille Echaquan au nom de l’État québécois, mais il a toujours refusé de parler d’un problème de racisme systémique.

Québec plongée dans l’horreur à l’Halloween      

Photo d'archives Stevens Leblanc

La ville de Québec a été le théâtre d’une nuit d’horreur le 31 octobre, alors qu’un meurtrier au sabre a arraché la vie de François Duchesne, 56 ans, et de Suzanne Clermont, 61 ans, en plus de blesser cinq autres personnes.

Des vigiles ont été organisées afin de rendre hommage aux victimes de cette attaque. Sur l’image ci-haut, des proches endeuillés se recueillent devant la résidence de Suzanne Clermont.