/news/coronavirus
Navigation

1000$ pour les voyageurs de retour au pays

Coup d'oeil sur cet article

Les voyageurs qui rentrent au pays et qui doivent s’absenter du travail afin de respecter leur quarantaine peuvent toucher 1000$ (500$ par semaine) même s’il s’agit d’un voyage d’agrément.

• À lire aussi: De retour de la Barbade, Pierre Arcand dit regretter sa décision

• À lire aussi: Voyages dans le Sud: d'autres politiciens dans l'embarras

La Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE) est disponible pour ceux qui n’ont pas droit à des congés de maladie de la part de leur employeur. 

Pour y être admissible, le travailleur doit, entre autres: être dans l’impossibilité de travailler pendant au moins 50% de la semaine parce qu’il pourrait être ou est atteint de la COVID-19, qu’il a reçu la recommandation de s’isoler ou qu’il risque des complications graves en cas de contagion.

La personne qui fait la demande ne doit pas avoir reçu une des autres prestations de revenu disponibles; elle ne doit pas recevoir de congé payé pour cette période, avoir gagné au moins 5000$ en 2019, en 2020 ou au cours des 12 mois précédant la date de sa demande.

Il faut également vivre et être présent au Canada pour l’obtenir. 

Par ailleurs, l’obligation de faire une quarantaine doit provenir d’un médecin, d’un employeur, d’une infirmière, d’une personne en autorité, du gouvernement, ou des autorités de santé publique. 

Ainsi, l’obligation de respecter une quarantaine de 14 jours lors du retour d’un voyage, émise par les autorités fédérales, entre dans les critères d’admissibilité. 

C’est d’abord un cabinet comptable de Blainville qui a diffusé l’information sur sa page Facebook le 24 décembre dernier, en faisant l’analyse de la loi. 

TVA Nouvelles a contacté un fiscaliste qui juge qu’une telle mesure ne fait pas de sens. D’un côté, on demande aux Canadiens de ne pas partir en voyage, et de l’autre, on les paye pour respecter la quarantaine.

L’information a choqué les gens rencontrés dans la rue, samedi matin. 

«C’est de l’abus»       

«C’est un peu abuser! Il y a des gens qui ont du mal à survivre économiquement sans même voyager. Si tu as les moyens de te rendre dans le Sud, tu as les moyens de revenir ici en quarantaine», expliquaient deux jeunes personnes rencontrées dans la rue à Montréal.

«Je trouve que c’est une mesure qui est absurde, mais j’ai l’impression que la période que l’on vit est aussi absurde. Donc, d’un côté, si on leur donne cet argent-là, ils vont se protéger et nous protéger, donc je suis pour, mais à un moment, la solidarité, à la base, aurait dû faire qu’on reste ici», jugeait une autre citoyenne 

Les conservateurs demandent un changement       

Joint par TVA Nouvelles, le député conservateur de Charlesbourg–Haute-Saint-Charles Pierre Paul-Hus demande à Justin Trudeau de réunir rapidement son cabinet ministériel afin de changer les critères de la prestation pour un décret d’urgence dans le but d’empêcher les voyageurs de retirer ce montant.

Alain Rayes, député conservateur de Richmond—Arthabaska, a jugé qu’une telle mesure était tout simplement «incroyable».

«Le gouvernement de Justin Trudeau nous dit que nous ne devons pas voyager à l’extérieur du pays, mais si vous y allez, on vous offre une aide de 1000$ pour votre quarantaine», a-t-il tweeté samedi matin. 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres