/misc
Navigation

Passez la frontière et réclamez 1000$

Passez la frontière et réclamez 1000$
Photo MARIO BEAUREGARD

Coup d'oeil sur cet article

La majorité des Québécois ont passé leur temps des Fêtes à jouer avec les membres de leur bulle à des jeux de société comme le célèbre Monopoly.

Dans ce jeu, quand tu passes la case «GO», tu obtiens 200$. Hier, on a appris que c’était 1000$ quand tu reviens au pays.

Oui, oui, vous avez bien lu. Le gouvernement fédéral va donner un beau 1000$ aux Canadiens qui doivent faire leur quarantaine après avoir fait un voyage malgré toutes les nombreuses demandes formulées par les gouvernements de ne pas voyager présentement.

Trop généreux

Ce programme de la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE) est une autre création de Justin Trudeau et son équipe.

Cette prestation est normalement une «aide financière aux salariés et aux travailleurs indépendants qui sont incapables de travailler parce qu’ils sont malades, qu’ils doivent s’isoler en raison de la COVID-19 ou qu’ils ont un problème de santé sous-jacent qui les met plus à risque de contracter la COVID-19».

On voit bien qu’il est absurde que ceux qui reviennent de voyage puissent avoir accès à ce programme.

Vite de la cohérence!

Le 23 décembre, devant sa résidence à Rideau Hall, Justin Trudeau a mentionné que «ce n’est pas le bon moment pour des vacances à l’étranger».

Quelques secondes plus tard, il a ajouté: «Nous avons déjà des mesures extrêmement fortes en place avec les mesures de quarantaine. C’est une mesure beaucoup plus forte que la plupart de nos alliés.»

Sans le vouloir, sans doute, M. Trudeau a dit aux Canadiens que si tu vas dans le Sud et que tu fais la quarantaine, à ton retour, tout est beau.

Ce message est encore plus fort maintenant que nous savons qu’un voyageur est payé à son retour, pendant deux semaines, pour faire sa quarantaine.

Si on veut traverser cette crise ensemble, ça va prendre davantage de cohérence de la part de nos gouvernements en 2021. Sinon, l’hiver va être très, très long.