/news/coronavirus
Navigation

Des milliers de touristes de retour

Au moins 143 vols doivent atterrir en deux jours à l’aéroport Trudeau alors que la pandémie atteint des sommets

Coup d'oeil sur cet article

L’arrivée de milliers de voyageurs internationaux ce week-end au Québec, sans obligation de présenter un test de dépistage négatif à la COVID-19, fait craindre une recrudescence de cas.

• À lire aussi: 1000$ pour les voyageurs de retour au pays

• À lire aussi: 1000$ aux voyageurs: Ottawa veut résoudre le problème

• À lire aussi: Exaspérée par les voyages dans le Sud, une intensiviste interpelle Trudeau

Au total, 73 vols doivent atterrir aujourd’hui à Montréal-Trudeau, dont plus de la moitié en provenance de l’extérieur du pays. Avec hier, le total atteint 143 vols. 

  • Écoutez l'analyse de Caroline St-Hilaire avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

« J’ai passé un test pour aller en France et un test avant de revenir », a raconté Nicolas Landriaut à son retour hier. 

Le résident du Bas-Saint-Laurent affirme qu’il fera la quarantaine sans compromis malgré son test négatif. « Je vis dans un endroit isolé, je serai surveillé », dit-il en riant.

Des touristes de retour du soleil de Punta Cana (République dominicaine), Cancún et Puerto Vallarta (Mexique) franchiront toutefois la douane sans qu’on sache s’ils sont porteurs ou non du coronavirus.

Le Journal a constaté lors d’un reportage incognito dans un tout-inclus de Playa del Carmen, au Mexique, que bien des Québécois profitaient de leur escapade pour oublier autant le froid que les mesures de santé publique en vigueur au pays.

De plus, le gouvernement n’exigera des voyageurs un test PCR négatif qu’à partir du 7 janvier, date où une grande partie d’entre eux sera déjà revenue. 

La plupart des vacanciers ont refusé de répondre aux questions du Journal à ce sujet, hier, au moment où plusieurs vols en provenance du Sud atterrissaient à l’aéroport Mont-réal-Trudeau, entre 17 h et 18 h 45.

Le retour de certains touristes irresponsables inquiète les autorités même s’ils sont sommés de respecter une quarantaine stricte, sans quoi ils s’exposent à des amendes pouvant atteindre 750 000 $. 

1000 $ pour s’isoler

Ottawa a par ailleurs confirmé que les vacanciers admissibles pourraient recevoir jusqu’à 1000 $ via un programme prévu pour dédommager les individus qui doivent s’isoler, la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE).

Cette annonce a provoqué l’ire de l’opposition et de travailleurs du milieu de la santé, épuisés et privés de vacances.

Même certains voyageurs avaient du mal à comprendre la logique derrière cette prestation. « On sait qu’on devra faire la quarantaine. C’est bizarre de donner de l’argent pour sortir du pays alors que ce n’est pas très conseillé », a fait valoir Anthony Mourel, qui était de retour de France après deux semaines avec sa famille. 

La belle vie... de politicien

Plusieurs politiciens ont aussi été pointés du doigt pour avoir séjourné à l’étranger pendant le congé des Fêtes, même si la Santé publique demande d’éviter tout déplacement non essentiel (voir ci-dessous).

Au Canada, le durcissement des règles envers les voyageurs survient alors qu’une nouvelle souche du virus encore plus contagieuse a fait son apparition dans plusieurs pays. 

Le Québec a recensé son premier cas du variant britannique le 28 décembre. Cette personne a été en contact avec une proche de retour du Royaume-Uni, qui a fréquenté trois membres de sa famille à son retour. 

– Avec l’Agence QMI

Des députés qui ne donnent pas l’exemple        

  • PIERRE ARCAND (Parti libéral du Québec) | Barbade   
Pierre Arcand
Photo d'archives, Stevens LeBlanc
Pierre Arcand
  • YOURI CHASSIN (CAQ) | Pérou   
Youri Chassin
Photo d'archives
Youri Chassin
  • ROD PHILLIPS (ministre ontarien) | Antilles françaises   
Rod Phillips
Photo tirée de Facebook
Rod Phillips
  • NIKI ASHTON (députée manitobaine) | Grèce   
Niki Ashton
Photo courtoisie
Niki Ashton
  • TRACY ALLARD (ministre albertaine) | Hawaï   
Tracy Allard
Photo tirée de Facebook
Tracy Allard
  • JOE HARGRAVE (ministre saskatchewanais) | Californie   
Joe Hargrave
Photo courtoisie
Joe Hargrave

Quatre autres députés Albertains pris la main dans le sac        

  • Jeremy Nixon | Hawaï    
  • Pat Rehn | Mexique    
  • Tanya Fir | Las Vegas    
  • Ron Liepert | Californie    
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.