/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: deux milieux de vie pour aînés touchés au Bas-Saint-Laurent

Coup d'oeil sur cet article

Le réseau de la santé du Bas-Saint-Laurent doit composer avec deux éclosions dans des milieux de vie pour aînés en ce début d'année.

• À lire aussi: COVID-19: 2546 nouveaux cas et 32 décès de plus au Québec

• À lire aussi: COVID-19: encore un lourd bilan au Québec et en Ontario

À Rimouski, près de 75% des résidents de l'Unité transitoire de réadaptation fonctionnelle (UTRF) ont contracté la COVID-19 à ce jour. L'éclosion touche 22 des 30 résidents ainsi que cinq employés. 

Selon le dernier bilan, il n'y aurait aucune hospitalisation en lien avec cette éclosion. Tous les résidents ont été placés en isolement préventif dans leur chambre et les visites sont suspendues, à l'exception des proches aidants. 

Les résidents du Manoir Les Générations, une résidence pour aînés adjacente au bâtiment, seront testés pour une deuxième fois aujourd'hui par mesure préventive. Le premier test de dépistage effectué précédemment s'était avéré négatif. Les mesures de sécurité ont également été rehaussées dans cet établissement.

«C'est sûr qu'on poursuit la surveillance des signes et symptômes, le renforcement des mesures d'hygiène et salubrité. Pour l'UTRF, naturellement, on a une zone chaude qui est bien établie, des équipes dédiées. C'est clair qu'on va refaire à nouveau un dépistage massif pour l'ensemble des résidents du Manoir qui est adjacent à l'UTRF par mesure préventive, pour s'assurer qu'on n'a pas d'autres surprises», explique Isabelle Ouellet, directrice des soins infirmiers adjointe, CISSS Bas-St-Laurent

Autre éclosion

Une unité du CHSLD De Chaufaille, à Rivière-du-Loup, est aussi aux prises avec une éclosion du virus. À ce jour, trois résidents et un employé ont reçu un diagnostic positif. Plusieurs mesures de sécurité ont été mises en place pour limiter la propagation. Les usagers sont également placés en isolement dans leur chambre. Le CISSS du Bas-Saint-Laurent croit parvenir à contrôler l'éclosion.

«Nous sommes quand même confiants parce que depuis les derniers mois on a quand même mis en place différentes procédures et [différents] protocoles qui permettent de limiter ou de contenir les infections. Toutefois, le virus étant très contagieux et sournois, on s'assure de tout mettre en œuvre pour qu'on puisse rapidement renforcer nos mesures si c'est le cas», ajoute Mme Ouellet.

Six nouveaux cas se sont ajoutés lundi au bilan de la région du Bas-Saint-Laurent, qui comptabilise 1334 cas confirmés depuis le début de la pandémie. Le bilan fait aussi état de dix nouveaux cas pour la Gaspésie–îles-de-la-Madeleine, totalisant 1643 cas à ce jour. Pour ce qui est de la Côte-Nord, aucun nouveau cas n'a été répertorié. 

Le bilan demeure stable à 310 cas.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.