/finance/stockx
Navigation

La Bourse de Londres grimpe pour la première séance hors de l'UE (+1,77 %)

La Bourse de Londres grimpe pour la première séance hors de l'UE (+1,77 %)
Photo REUTERS

Coup d'oeil sur cet article

Londres | La Bourse de Londres évoluait en nette hausse de 1,77% lundi dans les premiers échanges, pour la première séance depuis la sortie du Royaume-Uni du marché unique européen. 

Vers 8h30 GMT, l'indice FTSE-100 des principales valeurs prenait 114,65 points à 6575,17 points.

  • Écoutez le chroniqueur Michel Girard avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Le pays a officiellement quitté l'UE le 1er janvier au terme d'une période de transition et quelques jours après avoir conclu un accord de libre-échange avec son principal partenaire commercial.

«La première occasion du marché britannique de réagir au Brexit a conduit à une entame en fanfare pour la nouvelle année», souligne Richard Hunter, analyste chez Interactive Investor.

Cette hausse du jour intervient après un bond de 16% depuis début novembre, même si l'indice vedette plonge finalement de 14,3% en 2020 du fait des conséquences économiques de la pandémie, selon lui.

«Les implications précises de la sortie du Royaume-Uni restent à voir, mais le fait qu'un accord ait été trouvé lève une partie des incertitudes», ajoute M. Hunter.

Les marchés étaient également soutenus en ce début d'année par les campagnes de vaccination dans le monde qui font espérer un retour à la normale prochainement, malgré la flambée des cas de contaminations.

Le Royaume-Uni est devenu, lundi, le premier pays à administrer à sa population le vaccin développé par le laboratoire britannique AstraZeneca et l'Université d'Oxford.

LE SECTEUR MINIER GRIMPE. Ces valeurs ont été encouragées par un indicateur chinois montrant que l'activité manufacturière est solide en Chine, le premier importateur au monde de métaux. BHP prenait 3,76% à 1997,40 pence et Rio Tinto 3,51% à 5662,00 pence.

LES VALEURS PÉTROLIÈRES EN HAUSSE. Le secteur était recherché alors que les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs partenaires, emmenés par l'Arabie saoudite et la Russie, se retrouvent par visioconférence lundi pour arrêter la quantité de brut à remettre sur le marché mondial le mois prochain. BP gagnait 2,41% à 260,95 pence et Royal Dutch Shell (action «B») 1,57% à 1279,20 pence.

ENTAIN S'ENVOLE (+26,67% à 1435,76 pence). Le groupe britannique de paris, propriétaire de la populaire enseigne Ladbrokes, a annoncé lundi avoir refusé une proposition de rachat à 8 milliards de livres émise par le géant américain des casinos MGM.