/news/coronavirus
Navigation

La COVID-19, «c’est la roulette russe», raconte une mère durement touchée

Coup d'oeil sur cet article

La santé de Violaine Cousineau a été lourdement hypothéquée par la COVID-19. L'ex-commissaire scolaire a été infectée par la maladie il y a trois mois après qu'une de ses filles l’a contractée à l’école.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

Si Mme Cousineau a commencé à retrouver la voix il y a trois jours, perdue en raison de la maladie, ses capacités cardiovasculaires sont loin d’être revenues à la normale. 

«Je ne peux pas marcher, je ne peux pas monter un escalier, raconte-t-elle. Oui, la COVID atteint durement des personnes jeunes et en parfaite santé.»

«Je suis une maman de deux enfants, j’ai un super cardio normalement et ça fait trois mois que c’est un enfer! J’en ai encore pour des mois à récupérer.»

«C’est la roulette russe»

Si la mère de famille parle de son cas publiquement, ce n’est pas pour se plaindre, mais pour avertir du danger de cette infection. 

«C’est la roulette russe, il n’y a rien qui permet de prédire actuellement [qui peut tomber gravement malade]. Pourquoi des athlètes en pleine santé vont se retrouver à l’hôpital aux soins intensifs? On est tous à risque de développer une forme grave de la COVID et avoir des séquelles à long terme, des atteintes permanentes aux organes. Le foie, les reins, les poumons détruits», prévient-elle. 

Mme Cousineau, qui juge insuffisantes les mesures mises en place dans le milieu scolaire, souhaite que les jeunes du secondaire continuent de faire l’école à distance. 

«On a les appareils à la maison, les profs aussi ont appris à enseigner à distance au secondaire, affirme-t-elle. Est-ce que vous voulez vraiment vous comme parent prendre ce risque que vos ados vous ramènent cette maladie? Que vous soyez malades comme ça? C’est vraiment une maladie qui se répand comme une traînée de poudre», insiste-t-elle. 

Elle propose également de resserrer le port du masque dans les écoles primaires et de rendre la présence en classe facultative. 

***Voyez son entrevue intégrale dans la vidéo ci-dessus.***

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.