/sports/racing
Navigation

F1 : Le GP d'Australie en péril?

F1 : Le GP d'Australie en péril?
WENN.com

Coup d'oeil sur cet article

Une décision sera prise « dans les prochaines semaines » sur la tenue en mars du prochain GP d’Australie de F1, ont annoncé mardi les organisateurs, des médias ayant évoqué un possible report du fait des restrictions de voyage liées à la COVID-19 et de l’apparition d’un nouveau variant. 

Le site autosport.com rapporte que l’épreuve qui est censée marquer le 21 mars à Melbourne le début de la prochaine saison sera probablement reportée à la fin de l’année. Et c’est à Bahreïn le 28 mars que débuterait la saison de F1.

Le site observe que les restrictions drastiques prises par l’Australie pour lutter contre le coronavirus, et notamment la quarantaine de deux semaines imposée aux voyageurs entrant dans le pays, constituent des obstacles de taille à la tenue du Grand Prix.

En outre, nombre d’écuries de F1 sont basées en Grande-Bretagne, où le nombre de contaminations explose du fait de l’apparition d’un nouveau variant. Ce qui complique la donne.

Les organisateurs du GP de Melbourne ont de leur côté indiqué qu’ils étudiaient la situation.

« L’Australian Grand Prix Corporation continue de travailler étroitement avec le gouvernement (de l’État) du Victoria et (le groupe) Formula One sur les conditions et les arrangements relatifs à la tenue du Grand Prix d’Australie à Melbourne en 2021 », ont-ils annoncé dans un bref communiqué.

« Des précisions supplémentaires seront données après finalisation des arrangements avec toutes les parties dans les prochaines semaines. »

Ce Grand Prix se tient sur le circuit de l’Albert Park, qui n’est pas permanent. Or son aménagement pour la prochaine édition n’a pas encore commencé, et la billetterie n’est pas encore ouverte.

L’épreuve avait en 2020 été annulée quelques heures avant les premiers essais au terme de beaucoup d’hésitations. L’annonce qu’un membre de l’équipe McLaren s’était révélé positif avait poussé l’écurie britannique à se retirer, déclenchant le processus menant in fine à l’annulation du Grand Prix.

La pandémie a semé le chaos sur la saison de F1 qui a finalement débuté en Autriche en juillet. Et le GP de Melbourne n’a pas été reprogrammé.

Autre grand événement sportif du début de l’année à Melbourne, l’Open d’Australie de tennis a été maintenu, bien que décalé de trois semaines au début février à la demande des autorités sanitaires, et ce pour mettre en place des mesures sanitaires inédites afin d’éviter la propagation du Covid-19.