/news/politics
Navigation

Manœuvres électorales frauduleuses: la fin pour le maire de Saint-Jérôme?

Manœuvres électorales frauduleuses: la fin pour le maire de Saint-Jérôme?
Photo d'archives, Ben Pelosse

Coup d'oeil sur cet article

Le maire de Saint-Jérôme a décidé de ne pas porter en appel le verdict du 30 novembre dernier où il a été déclaré coupable de manœuvres électorales frauduleuses. La Commission municipale du Québec va donc amorcer le processus de destitution.

• À lire aussi: Le maire de Saint-Jérôme coupable

• À lire aussi : Une ancienne tutrice de Laval mandatée pour Saint-Jérôme

• À lire aussi: Des maires aimeraient que celui de Saint-Jérôme parte

Stéphane Maher pourrait d’ici là choisir aussi de démissionner de ses fonctions. L’information a été confirmée à TVA Nouvelles par l’ex-conseiller municipal Mario Fauteux, qui avait porté plainte au Directeur général des élections du Québec après s’être fait offrir un poste de prestige en échange de son engagement à ne pas se présenter aux élections de 2017.

Joint par TVA Nouvelles mardi, M. Fauteux a déclaré qu’il s’agissait d’un chapitre important de cette histoire qui se complète.

«Saint-Jérôme fait encore parler d’elle pour les mauvaises raisons, a-t-il affirmé. Les gens de Vision Saint-Jérôme, collaborateurs du maire, pensent nous faire croire qu’ils vont rester pour recoller les pots cassés. Il y a un principe en affaire auquel j’adhère: ne demandez pas à ceux qui ont créé le problème de trouver la solution, ils en seront incapables!»

«Par conséquent, les gens de bonne volonté qui ont les intérêts de Saint-Jérôme à cœur doivent maintenant se rassembler autour d’une coalition afin de former le prochain parti politique qui fera le ménage dans le but de "réparer Saint-Jérôme", et je compte bien participer à l’opération nettoyage», a-t-il ajouté.