/news/coronavirus
Navigation

Reconfinement: des groupes de locataires québécois réclament un nouveau plan d’aide

Reconfinement: des groupes de locataires québécois réclament un nouveau plan d’aide
Photo d'Archives

Coup d'oeil sur cet article

Face à la crise du logement et aux nombreuses répercussions de la pandémie de COVID-19, le Regroupement des comités logement et des associations de locataires du Québec (RCLALQ) a réclamé mardi au gouvernement Legault la mise en place de nouvelles aides financières. 

Le Regroupement a ainsi exigé la mise en place de soutien pour le paiement du loyer ainsi que le retour du moratoire sur les évictions qui avait été instauré de mars à juillet dernier.

«Un nouveau confinement apportera son lot de pertes d’emploi et se seront encore les travailleurs précarisés, très majoritairement locataires, qui seront les plus touchés. Une aide pour le paiement du loyer leur permettrait de souffler un peu et d’éviter une nouvelle vague d’expulsions pour non-paiement de loyer», a affirmé par communiqué Maxime Roy-Allard, porte-parole du RCLALQ.

La suspension des évictions permettrait notamment de limiter la circulation des locataires et par conséquent du virus, une décision à envisager comme un geste de santé publique selon le porte-parole.

Par ailleurs, le Regroupement s’inquiète de la possible mise en place d’un couvre-feu dans la province, qui pourrait aggraver les situations de violence familiale.

«Faute de logement à prix décent, il n’est pas rare que les logements soient surpeuplés. Avec la pandémie qui s’éternise, les tensions familiales sont encore plus présentes. Si ça devient impossible de sortir le soir pour ventiler ou s’échapper temporairement d’un environnement hostile, le logement peut devenir générateur de violences», a dénoncé M. Roy-Allard.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres