/news/coronavirus
Navigation

Couvre-feu pour un mois: les Québécois assignés à domicile de 20h à 5h

Coup d'oeil sur cet article

François Legault instaure un couvre-feu de 20h à 5h, un «traitement-choc» pour forcer les Québécois à s’isoler chez eux afin de casser la seconde vague de l’épidémie. Les récalcitrants seront passibles d’amendes salées de 1000$ à 6000$.

• À lire aussi: Retour en classe: 11 janvier au primaire, 18 janvier au secondaire

• À lire aussi: Couvre-feu: les supermarchés et les dépanneurs devront fermer plus tôt

• À lire aussi: Nouvelles mesures sanitaires: le Canadien et la LHJMQ épargnés

• À lire aussi: COVID-19: Legault sermonne Trudeau au sujet de la vaccination

Dès samedi et jusqu’au 8 février, il sera interdit de se déplacer hors de son lieu de résidence durant le couvre-feu au Québec. La nouvelle consigne ne vise pas toutefois le Nunavik et les Terres-Cries-de-la-Baie-James.   

  • Écoutez le ministre du Travail Jean Boulet avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Les déplacements pour des soins de santé, des raisons humanitaires ou lorsqu’un travailleur n’a d’autre choix que de se rendre au boulot sont permis. Vous serez également autorisés à sortir dans un rayon maximal d’un kilomètre de votre domicile pour les besoins de votre animal de compagnie.

Les policiers seront aux aguets pour intercepter les citoyens qui s’aventureront à l’extérieur de leur domicile de 20h à 5h, a prévenu mercredi le premier ministre, en conférence de presse.  

  • Écoutez la chronique politique de Marc-André Leclerc sur QUB radio:    

Les épiceries devront fermer leurs portes à 19h30 afin de laisser le temps aux employés de rentrer chez eux et aux clients de finaliser leurs emplettes avant la tombée du couvre-feu. Les pharmacies demeureront ouvertes, comme les stations d’essence.   

La hausse constante des cas, des hospitalisations et des décès liés à la COVID-19 ne laisse pas le choix au gouvernement. «La situation est vraiment critique, grave», a plaidé François Legault.  

Débordé, le réseau de la santé sera bientôt placé devant des choix difficiles. Le ministre Christian Dubé a donné l'exemple des greffes de reins, qui devront bientôt cesser si la situation ne se redresse pas dans les hôpitaux.   

Et le reconfinement du Québec ne s’arrête pas là. La fermeture des commerces non essentiels se poursuivra pendant quatre semaines. Le gouvernement permettra néanmoins la cueillette à la porte, sans entrer dans les commerces. Le secteur manufacturier et les chantiers de construction devront limiter leurs activités à l'essentiel.

Écoles 

Après réflexion, le gouvernement opte pour ne pas repousser le retour à l’école des élèves du primaire, qui pourront à nouveau côtoyer leurs compagnons de classe dès lundi prochain. Les petits écoliers devront toutefois suivre des mesures sanitaires plus strictes.    

  • Écoutez l'entrevue de l'analyste Patrick Dery avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:  

Les ados du secondaire devront continuer de suivre leurs cours à distance la semaine prochaine, mais seront de retour sur les bancs d’école le 18 janvier, après quoi ils devront porter des masques de procédure en classe.«Pour moi, c'est la priorité, l'école», a fait valoir le premier ministre.    

François Legault invite les parents qui le peuvent à garder leurs enfants en bas âge à la maison, mais les garderies resteront tout de même ouvertes pour tous. 

Confinés et isolés à la maison durant le couvre-feu, les Québécois pourront tout de même s’adonner à la pratique de sports extérieurs, qui sera désormais limitée à la bulle familiale. Le ski de fond et le ski alpin seront possibles, mais uniquement en journée.

Les rassemblements seront désormais interdits dans les lieux de culte. D’autres secteurs sont toutefois épargnés, comme le tournage de films et de séries télévisées, de même que les activités du Canadien de Montréal. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Legault sermonne Trudeau

Et le gouvernement entend faire sa part du contrat. François Legault souhaite vacciner le plus de citoyens possible dans les semaines qui viennent. Le premier ministre n’a d’ailleurs pas manqué l’occasion de sermonner son homologue fédéral, qui s'est récemment montré exaspéré par la lenteur de l'exercice.   

«Contrairement à ce que dit Justin Trudeau, tous les vaccins qu’on reçoit chaque semaine sont utilisés chaque semaine.» Selon François Legault, Québec a la possibilité d’inoculer jusqu’à 250 000 personnes par semaine. Or, le gouvernement fédéral a prévu d’envoyer seulement 233 000 doses à la province d’ici la fin janvier.   

«On pourrait vacciner quatre fois plus de personnes que l’on fait actuellement, mais on n’a pas assez de doses», a-t-il pesté.  

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à jdm-scoop@quebecormedia.com

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres