/opinion/columnists
Navigation

Pandémie : l’État et les citoyens ont échoué

Coup d'oeil sur cet article

L’épidémie est devenue hors de contrôle au Québec malgré les restrictions et la répression sévère à l’égard des contrevenants.

En quête de boucs émissaires, les voyageurs se révélaient commodes ces derniers jours. Toutefois, on constate qu’ils n’ont rien à voir avec la flambée actuelle.

Certains s’en prennent à la mollesse gouvernementale du fédéral et sont en voie de jeter le bébé avec l’eau du bain en pourfendant certaines mesures d’aide qui se sont pourtant avérées fort utiles.

Au niveau québécois, le gouvernement fait de son mieux, il laisse toutefois en plan des mesures qui seraient essentielles aux yeux des experts.

Tout aussi préoccupant, c’est la fraction imposante de citoyens qui contournent les restrictions et qui deviennent des vecteurs de propagation du coronavirus.

Plus d’interdits freineront-ils vraiment la tricherie ?

Comportement responsable

On ne le dira jamais assez, nos gouvernements doivent être cohérents dans leurs actions, s’ils veulent avoir une chance d’être écoutés par la population.

Justin Trudeau doit agir plus rapidement pour colmater les brèches lorsqu’elles apparaissent, que ce soit dans le menu législatif ou dans les décisions gouvernementales.

François Legault doit s’attaquer aux problèmes de ventilation dans les édifices publics s’il veut garder les écoles ouvertes et préserver la santé des soignants.

Les citoyens doivent mieux intégrer les mesures de protection individuelle et s’y plier par respect pour les autres, à défaut d’eux-mêmes.

Conséquences logiques

Les amendes salées n’ont pas vraiment eu force de dissuasion jusqu’à présent.

On n’aurait pas idée de laisser une personne armée et dangereuse se trimballer au milieu d’une foule, on l’incarcérerait.

Au lieu de confiner les personnes qui ont le sens des responsabilités, la quarantaine pourrait être imposée aux personnes ayant des comportements à risque dans un endroit sous surveillance et à leurs frais. 

La liberté s’arrête au moment où l’on met celle des autres en danger !