/news/coronavirus
Navigation

Couvre-feu: plus de problèmes de santé mentale et de violence

Coup d'oeil sur cet article

Le couvre-feu annoncé par Québec comme mesure de confinement risque d’exacerber les problématiques de violence conjugale et de santé mentale.

• À lire aussi: L'application du couvre-feu au Québec laissée au «bon jugement» des policiers

• À lire aussi: COVID-19: Conjuguer l'itinérance et le couvre-feu

«Le couvre-feu, qui entre en vigueur samedi, ne doit surtout pas vous empêcher de quitter un milieu de vie qui est violent», a souligné jeudi la ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault.

Les organismes sont prêts à une nouvelle hausse.

«Le conjoint va dire: "si tu t’en vas, les policiers vont t’arrêter". Non! Les policiers vont t’aider», a souligné à TVA Nouvelles la directrice générale de la Maison La Sejournelle, Denyse Tremblay.

Et le téléphone sonne.

L’Accord Mauricie, qui vient en aide aux hommes aux prises avec une problématique de violence conjugale, a reçu 80 demandes d’aide supplémentaires pour les mois d’octobre à décembre derniers.

L’organisme avait comptabilisé 160 demandes pour toute l’année précédente.

«C’est la bonne nouvelle. Les gars appellent, viennent chercher des services malgré tout», a dit la directrice de l’organisme, Claudia Champagne.

Les organismes tiennent à souligner qu’ils sont présents et accessibles.

«Pour le moment, on arrive à être forts», a indiqué le directeur général du centre de prévention du suicide L’Accalmie, Patrice Larin.

Trois des quatre organismes rencontrés en Mauricie ont indiqué avoir les moyens financiers d’augmenter leur offre de service, mais que les CV se font rares.

«Ce n’est pas qu’on est à bout de ressources, mais on souhaite vraiment trouver une personne pour effectuer notre remplacement disponible», a précisé la directrice de la Maison le Far, Karine Gendron.

Elle est en affichage depuis un mois et n’a reçu qu’un seul CV.

APPEL À TOUS

Le Journal est à la recherche de témoignages de gens qui ont été porteurs de la COVID-19 sans le savoir et qui ont vu leur entourage tomber malade alors qu’eux-mêmes n’avaient aucun symptôme. Depuis le début de la pandémie, de nombreuses personnes asymptomatiques ont contaminé leur entourage sans le savoir. C’est notamment arrivé dans des CHSLD et des milieux sportifs. Nous aimerions vous entendre si vous avez vécu une telle situation.

Vous pouvez écrire à notre journaliste Simon Baillargeon (simon.baillargeon@quebecormedia.com)

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres