/entertainment/music
Navigation

L’OSM a trouvé son nouveau chef

Le Vénézuélien Rafael Payare, 40 ans, succédera à Kent Nagano

Rafael Payare OSM
Photo courtoisie, OSM Le chef Rafael Payare a eu l’occasion de diriger l’OSM à quelques reprises, en 2018 et 2019.

Coup d'oeil sur cet article

Rafael Payare était « fou de joie » jeudi, au bout du fil avec Le Journal, quelques heures après que l’OSM a annoncé qu’il deviendra son nouveau directeur musical dès le mois de septembre. Le Vénézuélien prendra ainsi la place que Kent Nagano a occupée durant 16 ans. 

Plus de trois ans après avoir annoncé le départ de Kent Nagano, dont le contrat se terminait au terme de la saison 2019-2020, l’Orchestre symphonique de Montréal a trouvé son nouveau chef.    

  • Écoutez la chronique d'Anne-Lovely Etienne sur QUB radio   

Très recherché sur la scène internationale, Rafael Payare ne sera pas en terrain inconnu, puisqu’il a déjà été invité à diriger l’orchestre montréalais à quelques occasions en 2018 et 2019.

« Je me souviens de la première répétition avec l’orchestre, en 2018. On avait commencé avec Beethoven et il y avait immédiatement eu de l’électricité sur la scène, a mentionné Payare au Journal. C’était un sentiment merveilleux de confiance, que l’on a habituellement seulement après une longue relation. »

Le chef d’orchestre, qui habite Berlin, n’a pas hésité longtemps lorsqu’il a reçu l’offre de diriger l’OSM pour les cinq prochaines années.

« De pouvoir commencer une nouvelle aventure avec ce merveilleux orchestre, c’est difficile de décrire en mots cette expérience », dit-il.

Même s’il n’a pas encore eu l’occasion de s’entretenir avec Kent Nagano, Rafael Payare est conscient des souliers qu’il aura à chausser dès le 1er septembre. « Après avoir dirigé l’orchestre pendant 16 ans, Kent Nagano a laissé une grande empreinte, dit-il. J’espère pouvoir faire honneur à ce qu’il a laissé. »

Rejoindre les jeunes

En tant que nouveau directeur musical, Rafael Payare s’enthousiasme quand il parle de ce qu’il veut faire avec l’OSM. « Je veux tout faire (rires) ! Je veux emmener le public avec nous. Ce sera un beau voyage et je veux demander aux gens d’en faire partie. Ce sera très inclusif. »

Il veut continuer de tenir des ateliers avec l’orchestre et visiter l’œuvre des plus grands compositeurs de musique classique, de Beethoven à Brahms, en passant par Schumann, Stravinsky, Ravel et Debussy.

Âgé de seulement 40 ans, Rafael Payare souhaite aussi intéresser la jeune génération à ce type de musique. « Parfois, nous ne savons pas ce que nous aimons avant d’y être exposés, dit-il. Peut-être que les jeunes vont aimer ou non cette musique, mais c’est important qu’ils puissent avoir la chance de l’expérimenter. »

Le nouveau directeur musical préparera différents scénarios de concerts à l’automne, en fonction de la situation avec la pandémie. « C’est important que tout le monde se sente en sécurité », dit-il.

Qui est Rafael Payare ?

Né le 23 février 1980 à Puerto La Cruz, au Vénézuéla.

Corniste de formation et diplômé du célèbre programme d’éducation musicale El Sistema.

Il commence des études formelles en direction d’orchestre en 2004, en compagnie de José Antonio Abreu.

En 2012, il remporte le premier prix du prestigieux Concours international Malko pour jeunes chefs d’orchestre.

De 2014 à 2019, il est le directeur musical de l’Ulster Orchestra, en Irlande du Nord. Il participe deux fois aux BBC Proms avec cet orchestre, en 2016 et 2019.

Au fil des années, il dirige des orchestres et ensembles dans plusieurs villes de la planète, dont Boston, Chicago, Londres, Los Angeles, Zurich, Munich, Vienne, Berlin et Stockholm.