/finance/news
Navigation

L’incertitude financière ressentie par plusieurs générations de Québécois

Investment risk, insurance, business opportunity to grow up in economic crisis concept, confidence investor businessman blindfold and juggling knifes riding unicycle one wheel on green rising up graph
Illustration Adobe stock

Coup d'oeil sur cet article

L’année qui vient de s’écouler a plongé bien des Québécois dans l’incertitude, et le stress concernant les finances personnelles n’a cessé de croître. Voici les réponses à des questions revenues fréquemment en 2020.

Jamais auparavant les demandes de renseignement n’ont été aussi nombreuses sur la ligne d’information et le site web du syndic autorisé en insolvabilité Jean Fortin et Associés, mentionne son président, Pierre Fortin. 

« Les préoccupations des gens évoluent avec le temps, aussi nous avons regroupé les principales questions par tranche d’âge », précise-t-il.

Les 25-34 ans

Je veux acheter ma première maison. Est-ce le bon moment ?

Même si les taux d’intérêt ont atteint des niveaux historiquement bas, avec la flambée des prix des propriétés et les incertitudes liées au marché du travail, il est sans doute préférable d’attendre un retour à la normale avant de prendre un engagement à si long terme. 

Devrais-je prioriser le remboursement de mes prêts et bourses ou constituer un fonds d’urgence ?

À environ 3 % d’intérêt en moyenne pour un prêt étudiant, on conseille de maintenir des paiements réguliers sur son prêt étudiant. Néanmoins, tout montant excédentaire devrait être conservé pour constituer un fonds d’urgence équivalant à au moins trois mois de dépenses courantes pour pallier les imprévus. 

« En 2020, bien des gens ont réalisé que posséder un tel coussin de sécurité leur aurait permis de mieux traverser les turbulences causées par la pandémie », remarque Pierre Fortin.

Comment gérer au mieux mon crédit ?

Le marché du travail demeure incertain, en particulier pour ceux qui ont encore peu d’expérience. Reportez à plus tard les dépenses qui ne sont pas essentielles et évitez d’avoir recours au crédit. N’oubliez pas, les taux d’intérêt sur les cartes de crédit peuvent s’élever à près de 20 %, et tout solde impayé finira par vous coûter très cher.

Les 35-54 ans

Je souhaite rénover ma maison. Est-ce le bon moment pour faire des projets et dépenser ?

Dans cette tranche d’âge, on a accumulé des biens et notre expérience professionnelle nous permet aussi de prétendre à un bon salaire et à la stabilité en emploi. 

« Toutefois, pour les prochains mois, je recommande la prudence et la préservation de ses acquis. En cette période d’incertitude, il est préférable d’éviter de se lancer dans d’importantes dépenses, en particulier si elles sont à crédit », note Pierre Fortin.

Est-il préférable de rembourser plus rapidement mon hypothèque ou d’épargner ?

Ceux qui ont conservé leur emploi ont également pu bénéficier d’une réduction importante de leurs dépenses. Cette combinaison fait en sorte qu’ils se retrouvent avec plus d’argent maintenant qu’avant la pandémie. 

On peut donc être tenté de rembourser son hypothèque plus vite avec l’argent économisé. 

« Les taux d’intérêt sur les hypothèques étant très faibles, il semble plus avantageux, vu le contexte d’incertitude, de privilégier l’épargne plutôt que des remboursements anticipés importants. De plus, l’argent économisé sera disponible en cas de problème », indique Pierre Fortin. 

Comment rembourser rapidement mes dettes ?

Tout bon plan de remboursement de dettes commence par un inventaire. Pour cela, on doit faire un bilan des soldes dus à nos créanciers et des frais d’intérêts, ainsi qu’un budget pour savoir quel montant on peut dégager pour rembourser. Plusieurs organismes et experts peuvent vous accompagner dans cette démarche.

Les 55 ans et plus

Comment maximiser mes économies ?

Pas facile de choisir lorsque les taux d’intérêt sur les placements garantis sont très bas et que la Bourse bat régulièrement des records... Or, plus on approche de la retraite, plus il faut protéger son capital et éviter les placements risqués. Prenez conseil auprès de professionnels membres de la Chambre de la sécurité financière, plutôt que votre beau-frère !

Je veux me gâter un peu. Est-ce le bon moment ?

La tentation peut être grande d’utiliser l’équité de sa propriété pour financer des projets de rénovations, s’acheter un VR, ou planifier de futurs voyages. 

« L’objectif d’arriver à la retraite sans hypothèque et sans dettes personnelles devrait être privilégié », recommande Pierre Fortin qui rappelle qu’à la retraite on a aussi généralement moins de revenus.

Il n’y a pas de recette magique, mais en suivant ces conseils vous pourrez mieux tirer votre épingle du jeu. 

« La crise ne nous affecte pas tous de la même façon. Je recommande à ceux qui ont réussi à conserver leurs acquis de faire preuve de prudence et d’épargner tant que la situation n’est pas revenue à la normale. Quant à ceux qui éprouvent des difficultés financières, faites votre budget, priorisez les dépenses essentielles, ayez recours aux programmes gouvernementaux pour assurer un revenu de base et n’hésitez pas à demander conseil », souligne Pierre Fortin.