/news/coronavirus
Navigation

Permis ou pas permis? Les réponses à vos questions

Dès samedi, il sera interdit de se trouver à l’extérieur de notre domicile entre 20 h et 5 h, et ce, jusqu’au 8 février

Coup d'oeil sur cet article

Le couvre-feu et le resserrement des mesures de confinement imposés par le gouvernement Legault hier viendront une fois de plus chambarder notre quotidien. En une quinzaine de questions, voici quelques exemples de ce qui sera permis ou pas, en vertu des nouvelles règles sanitaires.

• À lire aussi: Les Québécois assignés à domicile de 20h à 5h

• À lire aussi: Les usines et les chantiers tous jugés essentiels

Qu’est-ce que ça implique, un couvre-feu ?

Personne ne devra se trouver à l’extérieur de son domicile entre 20 h et 5 h. Des exceptions sont prévues, par exemple pour les gens qui travaillent la nuit et pour des déplacements urgents (médicaux) ou ne pouvant être différés. 

  • Écoutez l'entrevue de l'analyste Patrick Dery avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:  

Pourra-t-on se déplacer d’une région à l’autre ?

Ce n’est pas recommandé, mais pas encore interdit. On demande néanmoins aux citoyens de limiter leurs déplacements au maximum.

Est-ce qu’on verra à nouveau des barrages routiers ?

Photo d'archives

Québec ne prévoit pas pour le moment d’instaurer de points de contrôle comme au printemps, mais on insiste sur le fait qu’il faut s’en tenir aux déplacements essentiels. 

Sera-t-il possible de se déplacer entre 20 et 5 h pour visiter un conjoint avec qui on ne vit pas ?

Non. Mais vous pourrez vous déplacer pour le voir en dehors des heures de couvre-feu, contrairement à la première vague.

Des amendes sont-elles prévues pour assurer le respect du couvre-feu ?

Une surveillance policière accrue est prévue. Des interventions seront menées auprès des personnes à l’extérieur de leur résidence quand ce sera interdit et les agents pourront remettre des avis d’infraction prévoyant des amendes allant de 1000 à 6000 $.   

  • Écoutez La rencontre Dutrizac-Dumontsur QUB radio:   

Qu’est-ce qu’un déplacement essentiel ?

En gros, ceux requis pour le travail, des raisons familiales ou des visites humanitaires.  

Dans le doute, le gouvernement suggère de rester chez soi. 

Les commerces essentiels sont-ils concernés par le couvre-feu ?

Tous les commerces, y compris les dépanneurs et épiceries, devront fermer à 19 h 30 pour s’arrimer avec le couvre-feu de 20 h. Une exception est prévue pour les pharmacies (médicaments) et les stations-service. La fermeture des commerces non essentiels est maintenue, mais on autorisera la cueillette à l’extérieur de biens commandés en ligne ou par téléphone. 

Qu’en est-il pour les restaurants ?

Le service au volant, la cueillette à l’extérieur et la livraison restent permis. La collecte de repas à emporter devra cesser à 19 h 30, en raison du couvre-feu qui débute peu après. Les livraisons pourront se poursuivre jusqu’à la fermeture de l’établissement.

• À lire aussi: Couvre-feu au Québec: des restaurateurs inquiets

Pourra-t-on recevoir des soins de santé ?

Québec suggère que les services thérapeutiques (dentisterie, optométrie, massothérapie, physiothérapie, etc.) demeurent ouverts, tant pour les rendez-vous de routine que pour les urgences.

Pourra-t-on encore profiter d’activités en groupe de huit personnes comme durant les Fêtes ?

Les activités sportives, culturelles et récréatives en groupe (cours, entraînements, activités guidées, etc.) sont interdites jusqu’au 8 février.

Et les centres de ski ?

Photo courtoisie

Les activités dans des lieux à accès contrôlé restent permises (centres de ski alpin, centres de ski de fond, de raquette, patinoires, etc.), mais les heures d’ouverture devront être en harmonie avec le couvre-feu. Les sentiers de motoneige restent aussi ouverts.

• À lire aussi: Couvre-feu au Québec: les stations de ski soulagées

Est-ce qu’une personne seule peut encore se greffer à une bulle familiale ?

Non. Mais une personne seule peut être visitée par une personne — toujours la même, comme c’était le cas avant la période des Fêtes.

Les hôtels devront-ils fermer ?

Non, car ils sont un service essentiel. L’hébergement touristique (gîtes, auberges, Airbnb) reste permis, mais on demande d’y aller seulement si c’est absolument nécessaire, pour le travail notamment.

Est-ce que je peux aller marcher avec une connaissance en gardant deux mètres de distance ?

Aucune activité n’est permise pour des personnes qui ne résident pas à la même adresse.

On doit s’en tenir aux membres de notre bulle familiale pour les activités extérieures permises (marche, course à pied, raquette, glissade, etc.).  

Qui peut garder mes enfants ?

Il est permis de garder les enfants d’amis ou de proches en cas de nécessité seulement, par exemple pour aider les travailleurs des services essentiels. Le même principe s’applique pour les grands-parents, mais un appel à la prudence est lancé aux personnes de plus de 65 ans.

Peut-on encore réserver un chalet ?

Photo courtoisie

Oui, seulement avec sa bulle familiale et, encore là, on demande de limiter au minimum les déplacements.

Est-ce qu’une personne peut venir faire le ménage chez moi ?

Oui, en s’assurant de suivre les consignes sanitaires.

Est-ce que les déménagements seront permis ?

Les déménagements par des professionnels sont autorisés et une personne seule peut faire appel à l’aide d’une autre personne.

  • Écoutez l'entrevue du ministre du Travail Jean Boulet avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

 

Quelques exceptions       

► ceux à destination ou en provenance du lieu de travail ou de l’exercice d’une activité professionnelle ainsi que les déplacements professionnels ne pouvant être différés ;

► ceux à destination ou en provenance d’établissements d’enseignement ou de formation pour adultes ;

► ceux pour le transport des biens et ceux assurant le transport de marchandises en transit au Québec ;

► ceux nécessaires pour obtenir des soins ou des services requis par leur état de santé ou pour fournir de tels soins ou de tels services à une personne qui les requiert ;

► ceux nécessaires à des fins humanitaires ;

► ceux nécessaires pour se conformer à une ordonnance contenue dans un jugement rendu par un tribunal ou pour permettre l’exercice des droits de garde ou d’accès parentaux contenus dans une entente ;

► ceux nécessaires pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ;

► ceux liés à des transferts ou transits vers ou depuis des gares ou aéroports dans le cadre de déplacements de longue distance ;

► ceux nécessaires pour se procurer des biens essentiels ne pouvant être différés ;

► ceux effectués dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.

NOS CHRONIQUEURS SE PRONONCENT  

Couvre-feu: ce n’est pas la fin du monde ---> Geneviève Pettersen

Le Québec de nouveau plongé dans la crise ---> Michel Girard

Il faudra que le traitement choc ait des dents... ---> Josée Legault

Legault vient d’abattre sa dernière carte ---> Joseph Facal

Nous entrons dans un long tunnel sans lumière ---> Mathieu Bock-Côté

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres