/world/usa
Navigation

Pratiquement 4000 morts de la COVID-19 en une journée aux États-Unis, un record

Pratiquement 4000 morts de la COVID-19 en une journée aux États-Unis, un record
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les États-Unis ont enregistré, jeudi, un nouveau record de décès sur 24 heures, en atteignant quasiment la barre des 4000 morts quotidiens, selon les chiffres de l’Université Johns Hopkins qui font référence. 

• À lire aussi: COVID-19 : La Californie déploie des dizaines de remorques frigorifiques pour les morts

Dans le même temps, le pays a enregistré plus de 265 000 nouvelles contaminations, selon un relevé effectué chaque jour à 20h30 par l’AFP des chiffres de l’université, actualisés en continu.

Le précédent record de décès en une journée avait été enregistré mardi, avec 3936 morts (3998 jeudi).

Le nombre de personnes hospitalisées est aussi à un plus haut depuis le début de la pandémie, avec plus de 132 000 patients occupant des lits pour cause de COVID-19, selon les données du COVID Tracking Project, qui analyse quotidiennement les données aux États-Unis. 

Le pays n’avait jamais enregistré autant de nouveaux cas que durant la première semaine de 2021, de même source.

La situation est particulièrement préoccupante dans le sud et l’ouest du pays. 

Les autorités californiennes ont annoncé, jeudi, avoir déployé au moins 166 remorques frigorifiques pour servir de morgues provisoires dans les hôpitaux submergés.

À Los Angeles, une personne meurt de la COVID-19 toutes les 15 minutes.

Après une première vague – jamais vraiment retombée – à partir de mars, puis un rebond à l’été, les États-Unis sont confrontés à une nouvelle flambée de l’épidémie depuis maintenant plus de deux mois et demi. 

Après l’augmentation spectaculaire du nombre de nouveaux cas, celui des morts quotidiens a dramatiquement augmenté à partir de la mi-novembre, dépassant désormais quasi systématiquement les 2000 ou 3000 décès par jour (hormis les week-ends, lorsque les remontées sont moindres).

Le pays, où les restrictions dépendent des autorités locales, compte in fine sur la campagne de vaccination, qui a commencé mi-décembre, pour venir à bout de l’épidémie. Mais l’immunité collective tant attendue prendra encore des mois à se réaliser, préviennent les experts. 

Moins de 2% de la population a pour le moment été couverte, avec un peu moins de 6 millions de personnes ayant reçu une première injection. 

Au total, les États-Unis ont enregistré 21,5 millions de cas et près de 365 000 morts du coronavirus depuis le début de la pandémie.