/news/green
Navigation

Un avis d’ébullition qui sème la confusion à Saint-Élie-de-Caxton

Bloc eau potable
Photo fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Un avis d'ébullition qui touche des centaines de résidences s'éternise depuis près d'un mois à Saint-Élie-de-Caxton et des citoyens dénoncent un cafouillage à l'interne.

Environ 300 foyers du village sont affectés par la situation. Le premier avis a été envoyé le 8 décembre dû à une non-conformité de l’eau brute, avant la filtration. Il s’agit d’une deuxième fois en deux ans.

Il y a eu du cafouillage dans ce dossier. Le 29 décembre, quelques résidents ont reçu le feu vert pour la consommation après que des avis eurent été distribués à leurs portes. Or, une nouvelle directive a été transmise mercredi qui stipule le contraire, contribuant à la confusion de plusieurs citoyens rencontrés par TVA Nouvelles.

Un problème de communication avec le ministère de l'Environnement serait à l'origine de la levée de l'avis durant le temps des Fêtes. Les travaux publics ont dû se rétracter après que le ministère eut demandé qu’un ingénieur inspecte la station de pompage, même si les tests de qualité étaient satisfaisants.

Le maire Robert Gauthier réfute toute anomalie et nie qu’une directive contraire ait été envoyée, malgré la preuve obtenue par TVA Nouvelles. «C’est bien écrit sur la directive que l’avis est en vigueur jusqu’à preuve du contraire. Les gens ne peuvent pas dire qu’ils ne le savaient pas», a dit M. Gauthier.

Un ingénieur a pris en charge le dossier mercredi et la source de la contamination a été trouvée. Les correctifs seront apportés et la situation devrait revenir à la normale d’ici lundi, a fait savoir Robert Gauthier.