/news/coronavirus
Navigation

Voyage dans le Sud payé par Air Canada pour une fonctionnaire de la Santé publique

Coup d'oeil sur cet article

Une haute fonctionnaire de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a accepté un voyage en Jamaïque payé par Vacances Air Canada, ce qui soulève des questions à l’heure où on demande aux Canadiens de se restreindre seulement à des voyages essentiels.

Selon le Globe and Mail, qui a révélé cette histoire jeudi, Dominique Baker a fait fi des propres avis de la Santé publique canadienne, qui répète depuis mars, sur toutes les tribunes, qu’il vaut mieux remettre ses projets de voyage à l’étranger à plus tard dans le contexte de la pandémie.

Pendant son périple, à la mi-novembre, elle a même partagé des photos et des vidéos d’elle sous les tropiques, images qui ont depuis disparu de ses réseaux sociaux.

Selon le journal, elle expliquait dans une vidéo que pas moins de deux majordomes étaient à sa disposition. «Un de nos deux majordomes nous apporte nos pina coladas en ce moment [...]. Merci, Vacances Air Canada», disait-elle.

Mme Baker est gestionnaire intérimaire du Bureau des services de santé à la frontière, rattaché à l’Agence de la santé publique. Elle a séjourné avec un ami au Royalton Blue Waters de Montego Bay et a ainsi été une «influenceuse», incitant les Canadiens à s’envoler pour le Sud.

Le Globe a révélé mercredi qu’Air Canada envoie des influenceurs dans le Sud pour inciter les Canadiens à faire leurs valises, malgré les appels de la Santé publique à demeurer sagement à la maison le temps que la pandémie soit contenue.

  • Écoutez La rencontre Dutrizac-Dumont sur QUB radio:

«Inacceptable»

«L’Agence a constamment répété aux Canadiens qu’ils devraient éviter les voyages pendant la pandémie. Il est donc tout à fait inacceptable que les employés ignorent ces consignes de voyages», a indiqué Iain Stewart, président de l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC), dans une déclaration relayée par courriel à l’Agence QMI.

Son organisation a pris connaissance de ce voyage non essentiel en novembre lors d’une campagne faisant la promotion de voyages à l’étranger. «Une fois alertée, l’ASPC a immédiatement réagi et un examen fut entamé, a dit M. Stewart. Nous ne formulerons pas de commentaires supplémentaires à ce sujet par respect de la vie privée de l’employée.»

Il a toutefois indiqué dans son courriel qu’«en principe, nous nous attendons à ce que les employés de l’ASPC encouragent les Canadiens à suivre les consignes de santé publique, et non pas de prendre part à des voyages non essentiels».

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres