/world/usa
Navigation

Les États-Unis, «plus grand ennemi» de la Corée du Nord

Les États-Unis, «plus grand ennemi» de la Corée du Nord
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les États-Unis sont le «plus grand ennemi» de la Corée du Nord, et le pays prévoit de se doter d’un sous-marin nucléaire, a déclaré son dirigeant, Kim Jong-un, cité samedi par l’agence officielle KCNA.

Pyongyang «devrait se concentrer et se développer en vue de subvertir les États-Unis, le plus grand obstacle à notre révolution et notre plus grand ennemi», a-t-il déclaré lors du 8e congrès du parti au pouvoir, selon l’agence, reçue à Séoul.

La déclaration intervient moins de deux semaines avant la prise de fonctions de Joe Biden à la présidence des États-Unis et alors que les relations entre Kim et le président américain sortant Donald Trump ont été tumultueuses.

Entre insultes et poignées de mains, Kim Jong-un et Donald Trump ont eu leurs hauts et leurs bas. Aucun progrès substantiel n’a été enregistré durant la période de rapprochement, et, depuis février 2019, les relations Kim-Trump sont au point mort.

Mais Trump n’a jamais inspiré à la Corée du Nord la haine qu’elle voue à Joe Biden, un «chien enragé» qu’il faudrait «battre à mort». De son côté, le président élu a qualifié M. Kim de «voyou».

«Quelle que soit la personne au pouvoir [aux États-Unis, NDLR], la vraie nature de sa politique contre la Corée du Nord ne va jamais changer», a déclaré Kim Jong-un sans nommer Joe Biden, selon KCNA.

Lors de cette réunion du Parti des travailleurs, le dirigeant nord-coréen a également annoncé que son pays a mené à bien un plan visant à se doter d’un sous-marin nucléaire.

«De nouvelles recherches de planification pour un sous-marin nucléaire ont été menées à bien et sont sur le point d’entrer dans le processus d’examen final», a-t-il déclaré, selon l’agence.

Le pays devrait «développer davantage la technologie nucléaire» et produire des ogives nucléaires légères et de petite taille pour être utilisées «en fonction des cibles visées», a-t-il ajouté. 

Le dirigeant a tenu ces propos au parti lors d’une présentation de travail de neuf heures, étendue sur trois jours, et dont KCNA a rapporté samedi pour la première fois les détails.