/entertainment/music
Navigation

Hommages en ligne pour se souvenir de David Bowie, décédé il y a cinq ans

David Bowie
Photo courtoisie David Bowie dans le clip de son tout dernier album en carrière, Blackstar.

Coup d'oeil sur cet article

Si vous êtes un fan de David Bowie et avez l’âme à la nostalgie, la fin de semaine du cinquième anniversaire de la mort du Thin White Duke aura de quoi vous contenter.

Déjà cinq ans. Le 10 janvier 2016, David Bowie nous quittait de la plus iconique des manières, deux jours après avoir célébré ses 69 ans en livrant son testament musical, l’acclamé album Blackstar.

Il a été un précurseur, redéfinissant l’image de la rock star dans les années 1970 en se créant une panoplie d’alter ego. Il était adulé et a marqué la vie des gens qui ont croisé sa route.

«David est dans nos cœurs et nos esprits au quotidien, pour nous tous», affirme sa veuve, la top modèle Iman, dans une entrevue récente qu’elle a accordée au Harper’s Bazaar.

«Vous savez, c’était mon véritable amour, a-t-elle poursuivi. Une fois, ma fille m’a demandé si je me remarierai un jour et j’ai répondu : jamais.»

Pour lui rendre hommage, des stars du rock, et pas les moindres, participent à un concert virtuel de trois heures, A Bowie Celebration : Just For One Day, diffusé en boucle de 18 h vendredi à 18 h samedi soir, sur le site de rollinglivestudios.com.

Au menu: Ian Astbury (The Cult), Billy Corgan (Smashing Pumpkins), Duran Duran, Peter Frampton, Boy George, Taylor Hawkins (Foo Fighters), Adam Lambert, Trent Reznor (Nine Inch Nails), Gavin Rossdale (Bush), Corey Taylor (Slipknot) et plusieurs autres.

Comédie musicale 

Ce n’est pas tout. La comédie musicale Lazarus, que Bowie avait coécrite durant les dernières années de sa vie, fait l’objet d’une diffusion web payante de vendredi à dimanche.

Une première représentation avait lieu vendredi soir. Une autre est prévue samedi soir, à 21 h, et dimanche, à 16 h. La captation a été effectuée à Londres et met en vedette Michael C. Hall.

Si ça ne suffit pas, vous pouvez toujours vous replonger dans son abondante discographie. Une écoute de Space Oddity, ça se prend toujours bien, surtout en confinement.