/weekend
Navigation

5e Festival Plein(s) Écran(s): un festival parfait pour le confinement

Féminin Féminin
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin L’actrice Julianne Côté est porte-parole de la cinquième édition du Festival de courts métrages Plein(s) Écran(s).

Coup d'oeil sur cet article

Un festival de courts métrages gratuit qui se déroule entièrement en ligne ? Autant cette idée pouvait paraître farfelue quand Plein(s) Écran(s) a été fondé il y a cinq ans, autant elle s’inscrit parfaitement dans l’air du temps en cette année de pandémie.

Le concept du Festival Plein(s) Écran(s) est simple et n’a pas changé depuis la création de l’événement, en décembre 2016 : pendant une douzaine de jours (du 13 au 25 janvier), quatre courts métrages québécois sont offerts gratuitement sur la page Facebook de Plein(s) Écran(s) pour une période de 24 h. 

L’idée a rapidement fait mouche : l’an passé, le festival virtuel a enregistré près de 3,7 millions de visionnements de partout dans le monde. Avec le confinement qui se prolongera encore quelques semaines au Québec, on peut s’attendre à ce que l’événement gagne encore en popularité cette année. 

« Le festival prend vraiment tout son sens cette année avec la pandémie et avec le nouveau confinement qui débute ce samedi », observe en entrevue l’actrice Julianne Côté, qui agit à titre de porte-parole de Plein(s) Écran(s) pour une troisième année consécutive. 

« Plein(s) Écran(s) est le tout premier festival de cinéma francophone au monde à avoir adopté une formule entièrement virtuelle. Et c’est au Québec qu’il a été créé. C’était une idée très avant-gardiste quand on y pense. »

Une classe de maître de Vallée

La 5e édition de Plein(s) Écran(s) proposera une soixantaine de films, deux classes de maître virtuelles (dont une du cinéaste réputé Jean-Marc Vallée) et cinq projections commentées. 

« Le Festival prend de l’expansion chaque année parce qu’il y a de plus en plus de cinéphiles qui le suivent, souligne Julianne Côté. On a désormais accès à des célébrités comme Jean-Marc Vallée et, chaque année, il y a de nouveaux collaborateurs et de nouveaux volets qui se greffent au festival. Aussi, cette année, on prend d’assaut Instagram. Jusqu’à maintenant, le festival se déroulait entièrement sur Facebook. Mais cette année, on va avoir un volet “Impression(s)”, qui va regrouper huit courts métrages qui seront disponibles seulement sur Instagram. »


► Le 5e Festival Plein(s) Écran(s) aura lieu du 13 au 25 janvier. Pour plus de détails sur la programmation : pleinsecrans.com