/news/coronavirus
Navigation

Les rues sont vides à Repentigny

Les rues sont vides à Repentigny
Simon Dessureault

Coup d'oeil sur cet article

Toutes les grandes artères et les parcs de la ville de Repentigny étaient déserts en ce début de couvre-feu samedi soir, mis à part quelques voitures de police qui actionnaient leurs gyrophares.

• À lire aussi: [EN DIRECT] Le couvre-feu entre officiellement en vigueur

• À lire aussi: Couvre-feu à Montréal: Les refuges débordent

• À lire aussi: Timide manifestation anti-couvre-feu à Québec

Il y aura une augmentation d’effectifs policiers dans les heures du couvre-feu à Repentigny, a confirmé Lison Ostiguy, inspectrice en chef à la division stratégique du Service de police de Repentigny.

«C’est une première, on est en train de s’organiser et de finaliser comment on va opérer durant les heures du couvre-feu», a détaillé la policière, alors que des réunions ont eu lieu à cet effet entre les policiers de Repentigny.

«Oui, il y a eu des rassemblements à Repentigny et il y a des gens qui ne croient pas encore au virus, mais nos policiers connaissent bien les places de fréquentation, a ajouté Mme Ostiguy. On a confiance en notre population qui a été très responsable depuis le début de la pandémie.»

L’Agence QMI a également circulé dans le centre-ville de la ville de L’Assomption, qui était aussi totalement désert.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.