/sports/hockey
Navigation

Le nouveau quart-arrière des Oilers

HKN-SPO-MINNESOTA-WILD-V-TORONTO-MAPLE-LEAFS
Photo d'archives, AFP Tyson Barrie

Coup d'oeil sur cet article

En l’absence d’Oscar Klefbom, l’expert des Oilers d’Edmonton en avantage numérique, Tyson Barrie, nouvellement arrivé, devra s’approprier la pochette arrière sur le jeu de puissance.

Barrie, qui s’apprête à disputer une première saison en Alberta, pratique un style de jeu qui s’apparente à celui d’un véritable quart-arrière au football. Le défenseur de 29 ans aime prendre des tirs de loin et créer des opportunités pour ses coéquipiers.

«La grosse différence [avec Klefbom] est que vous verrez un gars qui veut tirer un peu plus. Il ajoute un élément dynamique à la ligne bleue. J’ai bien aimé ce que j’ai vu», a indiqué l’entraîneur Dave Tippett en conférence vidéo, samedi.

C’est effectivement une formule qui a bien fonctionné pour Barrie lors de ses neuf premières saisons dans la Ligue nationale de hockey. L’ancien de l’Avalanche du Colorado et des Maple Leafs de Toronto a produit 129 de ses 346 points en carrière avec un homme en plus.

Barrie aura la pression de diriger le meilleur avantage numérique de la saison 2019-2020, mais avec des attaquants de la trempe de Connor McDavid, de Leon Draisaitl et de Ryan Nugent-Hopkins, la tâche est déjà plus facile.

«Ces gars aiment bien foncer vers l’enclave et essaient de rester entre les cercles. Je devrai prendre des tirs pour créer des opportunités pour eux et ces trois-là pourront laisser aller leur créativité», a analysé Barrie.

Déjà à sa place

L’arrière britanno-colombien se sent à l’aise avec toutes les vedettes des Oilers. Après tout, il a déjà évolué en compagnie de grands joueurs comme Nathan MacKinnon, Mikko Rantanen, Auston Matthews, Mitch Marner et John Tavares lors de sa carrière.

«Je sais comment jouer avec de bons joueurs, et c’est positif pour moi. Ces gars sont très bons, sinon meilleurs, que tous ceux avec qui j’ai joué, a-t-il mentionné. C’est une grande opportunité pour moi, et je suis excité de regarder ces gars-là faire ce qu’ils font le mieux.»

Sur la première vague d’avantage numérique, Alex Chiasson et Kailer Yamamoto se sont partagé les tâches en compagnie de McDavid, Draisaitl, Nugent-Hopkins et Barrie.

Ce dernier est à l’aise avec ses nouveaux coéquipiers et il a hâte de reprendre sur de nouvelles bases après une saison au succès mitigé à Toronto.

«Ce sont des joueurs tellement talentueux, des joueurs de haut niveau et des gars intelligents. Nous nous sentons très bien après seulement un entraînement», a assuré Barrie.