/finance/business
Navigation

Jaymar: des ventes en hausse de 70% malgré la crise

L’entreprise québécoise Jaymar a contré la concurrence asiatique grâce à l’innovation et au sur mesure

GEN -  MIKAEL PICARD VP VENTES, MARKETING
Photo d'archives, Martin Alarie Mikaël Picard, le vice-président, Ventes et marketing chez Jaymar, dans l’usine du concepteur et fabricant de meubles rembourrés, à Terrebonne, dans Lanaudière.

Coup d'oeil sur cet article

Pour de nombreuses entreprises, la pandémie représente une réelle menace pour leur croissance et même leur survie. Ça n’a pas été le cas pour Jaymar. Malgré la crise, le fabricant de meubles rembourrés a continué d’aller de l’avant.

« Nos ventes n’ont pas vraiment fléchi. Durant la période de confinement, les consommateurs ont investi dans l’achat de meubles. Le confort à la maison est devenu une priorité vu le temps qu’ils y passaient », explique Mikaël Picard, vice-président, Ventes et marketing.

L’entreprise de Terrebonne a ainsi pu continuer sur sa lancée. Dans la dernière année, elle a enregistré une augmentation de ses ventes de près de 70 % sur le marché canadien et aux États-Unis. 

Fabriqués au Québec

Les initiatives d’achat local ont aussi fait une différence pour Jaymar dont la production est faite entièrement au Québec. 

C’est un de ses éléments distinctifs, avec la personnalisation de ses produits. Que ce soit le choix de recouvrement, les options de rembourrage, la longueur de l’assise, l’acheteur peut configurer son meuble selon ses goûts et ses besoins. Un atout pour contrer la concurrence asiatique.

« Malgré notre processus de fabrication standardisé, plusieurs tâches de finition sont encore faites à la main pour une plus grande qualité. C’est une autre de nos marques de commerce qui nous différencie de nos compétiteurs », explique M. Picard.  

Investissements importants

Dans les prochains mois, Jaymar, qui fêtera ses 65 ans d’existence l’an prochain, ajoutera de nouveaux meubles à son catalogue. Au début de la pandémie, au lieu de ralentir, le fabricant a plutôt décidé d’accélérer le développement de produits pour renouveler son offre. 

« On a embauché une dizaine de personnes pour se doter d’une deuxième équipe de R-D. Chacune travaillait sur différents types de produits qui seront mis en marché à l’automne et en 2021. 

« On a aussi investi dans le développement de notre site web pour améliorer l’expérience de magasinage en ligne. Les acheteurs pourront ainsi utiliser un configurateur 3D qui leur permettra de voir le meuble sous toutes ses facettes », ajoute-t-il.

Jaymar a procédé à d’autres investissements importants ces derniers mois afin de consolider sa position dans le marché. Il vient de doubler la superficie de sa salle d’exposition qui compte aujourd’hui 16 000 pieds carrés. 

Contrairement à d’autres manufacturiers, cet espace n’est pas réservé aux acheteurs de magasins et aux distributeurs, elle est aussi ouverte au grand public qui peut ainsi venir voir les nouvelles collections, les mobiliers de cinéma maison ou la reconstitution d’une pièce de la maison pour s’inspirer. 

Une présence aux États-Unis

Cette formule permet à Jaymar de se rapprocher de sa clientèle, qui doit quand même se rendre dans un magasin pour compléter son achat. 

L’entreprise compte plus de 250 points de vente en Amérique du Nord. 

Ces dernières années, le fabricant a enregistré une forte croissance de ses ventes aux États-Unis, un marché qui représente actuellement 20 % de son chiffre d’affaires. 

« La pandémie a freiné quelque peu l’activité, les détaillants américains étant restés plus longtemps fermés qu’ici », précise Mikaël Picard.

Cela n’a pas empêché Jaymar de procéder à l’embauche d’un nouveau représentant de la marque en Californie. 

« À la différence de nos concurrents qui recourent à des agents manufacturiers pour développer le marché, on priorise avoir nos propres employés. On choisit bien les enseignes avec lesquelles nous voulons faire affaire. Actuellement, nous avons surtout développé la côte est et la côte ouest mais on vise une présence dans tous les États. »

Le meuble québécois bénéficie d’une bonne réputation auprès des consommateurs américains, selon M. Picard. 

« Il est reconnu pour sa qualité et son design. De plus, nos prix sont compétitifs par rapport à l’exportation chinoise et nos délais de livraison sont plus rapides. »

Malgré les perturbations du marché causées par la COVID-19, Mikael Picard reste donc confiant que Jaymar saura bien tirer son épingle du jeu. 

Jaymar

  • Année de fondation : 1956
  • Activité : conception et fabrication de meubles rembourrés
  • Nombre d’employés : plus de 145
  • Actionnaire : Daniel Walker (100 %)