/sports/others
Navigation

Marie-Lou Lapointe : un exemple de persévérance scolaire

Marie-Lou Lapointe : un exemple de persévérance scolaire
Cr�dit : James Hajjar

Coup d'oeil sur cet article

Cinq ans après avoir été menacée d’être renvoyée de l’Université de Montréal en raison de ses mauvais résultats académiques, la nageuse des Carabins Marie-Lou Lapointe a terminé la dernière année dans le top 8 académique des étudiants-athlètes évoluant sur le circuit universitaire canadien. 

«C’est vraiment un bel honneur. C’est assez exceptionnel parce que je suis partie de très loin. J’avais des difficultés scolaires et, jamais au grand jamais, je n’aurais cru être dans ce palmarès des étudiants-athlètes au Canada», s’est exclamée l’étudiante en travail social, lundi.

Si elle a encore de la difficulté à réaliser ce qui lui arrive, Lapointe n’hésite pas une seconde à revenir sur les déboires qu’elle a vécus à sa première année universitaire.

«J’étais très discrète par rapport à mes difficultés; je pense que c’était une erreur, a-t-elle analysé. J’ai attendu de recevoir une lettre qui m’indiquait que j’allais me faire mettre à la porte pour aller chercher de l’aide.»

Mettre son orgueil de côté

«Dans mon histoire, c’est mon orgueil qui a été malsain. Je ne voulais pas en parler et j’étais gênée. Il faut parfois mettre notre orgueil de côté pour grandir.»

Malgré sa honte, c’est ce que Lapointe a fait. Elle a demandé de l’aide à l’organisation des Carabins.

«On m’a pris en charge et j’ai rencontré des spécialistes. On m’a diagnostiqué un TDAH et tout s’est enligné par la suite. J’ai été en mesure de trouver un certain équilibre entre la natation, l’école et le travail», s’est souvenue celle qui a terminé l’année scolaire 2019-2020 avec une excellente moyenne de 3,77.

De nature timide, Lapointe souhaite que son histoire permette à d’autres individus de faire comme elle et de laisser leur orgueil au vestiaire.

«Peu importe le problème, il est possible de le régler avec de l’aide et de l’organisation. Je pense que c’est important que les plus jeunes soient conscients de cela», a conclu celle qui a mis fin à sa carrière de nageuse après la fin de la saison 2019-2020.