/opinion/columnists
Navigation

À quand un chef d’antenne avec un crucifix?

Ginella Massa
Photo Facebook Ginella Massa

Coup d'oeil sur cet article

Hier, à 20 h, Ginella Massa est devenue la première journaliste voilée à animer une émission d’affaires publiques dans l’histoire du pays. 

Son émission, Canada Tonight with Ginella Massa, est diffusée tous les jours « Coast to Coast » sur les ondes de la CBC.

DEUX POIDS, DEUX MESURES

Je ne remets pas en question le talent et le professionnalisme de madame Massa.

Mais je pose une question.

Accepterions-nous qu’un journaliste anime une émission d’affaires publiques à Radio-Canada avec un gros crucifix accroché à son cou ?

J’imagine déjà les réactions d’une certaine gauche.

« Mais voyons, c’est la droite chrétienne ! La télé publique permet à un représentant de la droite religieuse de commenter les nouvelles du jour ! Comment cet homme pourra-t-il être objectif lorsqu’il sera question d’avortement, d’égalité homme-femme, d’accommodements raisonnables, de laïcité ou des droits des membres de la communauté LGBT ? »

Regardez tout ce qu’on a dit à propos des positions d’Andrew Scheer concernant l’avortement...

Si cette question peut être soulevée à propos d’un journaliste arborant avec fierté un signe religieux ostentatoire catholique, pourquoi on ne pourrait pas la poser à propos d’une journaliste arborant avec fierté un signe religieux ostentatoire musulman--- ?

Certains signes religieux sont plus socialement acceptables que d’autres ? 

Critiquer le fait qu’un chef d’antenne porte un crucifix en ondes est tout à fait légitime... Mais critiquer le fait qu’une cheffe d’antenne porte un voile islamique en ondes est raciste ?

Pourquoi ?

  • Écoutez l'entrevue de Richard Martineau avec Djemila Benhabib, chargée de missions au Centre d’action laïque Belgique, sur QUB radio:

LES « BONNES » MUSULMANES

Pendant que le Canada de Justin Trudeau est tout fier de prouver son « ouverture » en permettant à la CBC d’offrir l’animation d’une émission d’affaires publiques quotidienne à une femme voilée, en Iran, des femmes risquent leur vie et sont jetées en prison parce qu’elles ne veulent pas porter le voile !

Imaginez ce que leur disent leurs geôliers...

« Mais pourquoi tu ne veux pas porter le voile ? Regarde, au Canada, terre de liberté et d’égalité homme-femme, on est tout fier de dire qu’une femme voilée animera une émission à la télé publique ! Tu vois qu’il n’y a rien là, de porter le voile ! Au contraire, c’est considéré comme cool ! »

Pour ces femmes courageuses, c’est une gifle en plein visage... Une autre. Après toutes ces pubs de produits de beauté ou de lignes de vêtements montrant des fillettes et des jeunes femmes voilées...

Pas étonnant que le Canada anglais se batte bec et ongles contre la loi 21. 

Les visions québécoise et canadienne du vivre-ensemble sont incompatibles---...

On dirait que pour les patrons de la CBC (et d’autres médias), les « vraies » musulmanes sont celles qui portent le voile. 

Mettre une musulmane non voilée en ondes n’est pas un message assez fort, non. Il faut mettre une musulmane voilée ! Il faut que son obédience religieuse soit visible ! Qu’elle l’expose ! L’étale ! 

Ça ne suffit pas qu’elle soit croyante, il faut qu’elle soit un panneau d’affichage pour sa religion !

Afin que tout le monde puisse dire : « Wow, qu’ils sont ouverts, à la CBC ! »

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

LE JUPON DÉPASSE

Hâte d’entendre madame Massa parler de la contestation juridique de la loi 21 à son émission.

Je suis sûr que sa tunique ne dépassera pas d’un millimètre. 

Hâte aussi de la voir interviewer Djemila Benhabib ou Fatima Houda‐-Pepin...