/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: plus d’un Québécois sur deux se dit anxieux d’être dans un lieu public

COVID-19: plus d’un Québécois sur deux se dit anxieux d’être dans un lieu public
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Plus de la moitié des Québécois se disent anxieux lorsqu’ils se retrouvent dans des lieux publics, en raison de la pandémie de COVID-19. 

• À lire aussi: COVID-19: 1934 nouveaux cas et 47 décès de plus au Québec

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

C’est ce qui ressort d’un sondage de l’Institut de la statistique du Québec publié mardi.

Les nombreuses questions abordées par l’organisme gouvernemental montrent que les Québécois sont préoccupés par l’état de la pandémie dans la province.

La majorité d’entre eux (70%) estiment qu’il serait dangereux pour eux d’attraper la COVID-19, la même proportion se dit inquiète à l’idée de la transmettre à des personnes de leur entourage et 75% des personnes interrogées disent craindre de perdre un être cher à cause du virus.

Le port du couvre-visage ne semble toutefois plus remis en cause par la population. Près de 95% des répondants au sondage de l’INSPQ disent avoir «toujours» appliqué la mesure pour la période du 25 décembre 2020 au 6 janvier 2021.

  • Écoutez la chronique de Lili Boisvert avec Geneviève Pettersen à QUB radio

 À l’inverse, la mesure qui récolte le moins d’adhésion est le recours au télétravail. Pas moins de 46% des répondants disent ne «jamais» l’appliquer, alors que seulement 32% le font «toujours».

Le moral des Québécois a visiblement souffert des derniers bilans concernant la COVID-19. Ainsi, seulement 11% des répondants au sondage de l’INSPQ estiment que «le pire de la crise est derrière nous», un creux jamais vu depuis le début de ces coups de sonde. À l’opposé, 54% des personnes sondées jugent que «nous vivons présentement le pire de la crise».

Et si les mesures devaient se prolonger pendant encore six mois, 54% des répondants disent qu’il serait «très difficile» de les suivre, contre seulement 27% pour qui ce serait «très facile».

Par ailleurs, 74% des personnes interrogées disent vouloir se faire vacciner lorsque cela sera possible, contre 15% qui ne le souhaitent pas et 11% qui ne savent pas. À noter, la proportion de personnes prêtes à se faire vacciner augmente avec l’âge. Ainsi, 89% des personnes de 60 ans et plus veulent recevoir le vaccin contre la COVID-19, alors que ce chiffre est de seulement 62% pour les individus âgés de 18 à 40 ans.

Quelque 6600 adultes québécois répondent aux sondages web menés par l’INSPQ toutes les deux semaines depuis juillet dernier. Le sondage qui comporte environ 60 questions est ajusté selon l’évolution de la pandémie et les mesures recommandées par les autorités, précise l’organisme sur son site internet.

APPEL À TOUS

Votre chien, votre chat ou votre animal de compagnie préféré a sauvé votre confinement, en vous remontant le moral et en vous occupant?

Faites-nous savoir comment en nous racontant votre histoire en nous écrivant à elisa.cloutier@quebecormedia.com.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres