/news/coronavirus
Navigation

Les covidiots du couvre-feu ont frap­­­­­­­­­pé partout au Québec

Certains ne se sont pas mis en valeur par leur façon de défier l’interdit de sortie

Coup d'oeil sur cet article

Même si la vaste majorité des Québécois se sont pliés de bonne grâce au couvre-feu décrété pour tenter d’épargner le système de santé submergé par les cas de COVID-19, des hurluberlus ont tenté un peu partout dans la province de défier les autorités. D’autres ont simplement pris un risque et se sont aventurés à l’extérieur après 20 h. Plusieurs ont payé cher leurs facéties, car pas moins de 740 contraventions de plus de 1500 $ ont été distribuées lors des deux premières nuits de couvre-feu. Voici un éventail de situations avec lesquelles les policiers ont dû composer. 

• À lire aussi: 740 constats d'infraction au Québec depuis l'entrée en vigueur du couvre-feu

Montréal  

En bon père de famille...

Photo tirée de Facebook

Un père de famille désireux de défier le couvre-feu n’a pas trouvé mieux que d’impliquer son jeune garçon dans sa manœuvre samedi soir. « On va aller prendre une marche. Si la police nous arrête, tu prendras ma laisse », l’entend-on souffler à fiston sur une vidéo que l’individu a mise en ligne. Or, à peine le duo rendu au coin de la rue, une voiture de police l’intercepte alors qu’il filmait son délit en direct sur Facebook. « Mon gars me promène », lance alors le papa aux deux policiers, visiblement fier de sa lecture des règles. Sous les ordres de son père, le petit a toutefois pris les jambes à son cou quand les policiers ont demandé à l’homme de s’identifier.    

  • Écoutez la chronique de Félix Séguin au micro de Richard Martineau sur QUB radio:    


Rapides et dangereux... 

Capture d’écran tirée de Tik Tok

Des jeunes automobilistes se sont filmés en train de défier la police durant le couvre-feu, en allumant des feux d’artifice et se sauvant des patrouilles, selon une vidéo publiée sur Tik Tok. 

Capture d’écran tirée de Tik Tok

Sans faire de lien avec cette vidéo, la Sûreté du Québec a indiqué être intervenue auprès d’une quarantaine d’amateurs de véhicules modifiés qui faisaient des courses dans la région de Montréal. Dans la nuit du 11 janvier, 26 constats d’infraction pour le couvre-feu ont ainsi été remis, huit pour des excès de vitesse et 58 pour d’autres infractions au Code de la sécurité routière. Une personne a vu son permis être suspendu et son véhicule remisé.

Capture d’écran tirée de Tik Tok

Saint-Jérôme  

Une belle tête de cochon

Photo tirée de Facebook

Un homme de 38 ans qui voulait tester les limites imposées en promenant son chien, samedi soir, affublé d’un costume de cochon rose gonflable, a été pris à son propre jeu. Selon la vidéo qu’il a publiée sur Facebook, le petit malin aurait été intercepté à 1,4 kilomètre de son domicile. « 1,4 ! J’ai le droit jusqu’à 1,6 ! », dit-il tout souriant au policier... que l’on voit néanmoins remplissant ce qui semble être un constat.  

Terrebonne  

Dur de comprenure

Un homme qui n’avait visiblement pas saisi le message la première fois s’est fait prendre en dehors de son domicile à une deuxième reprise en deux jours, dimanche, pendant qu’il roulait à vélo dans les rues. Intercepté par les policiers, il a indiqué qu’il ne comptait pas respecter le couvre-feu. Les paris sont ouverts sur le nombre de contraventions qu’il recevra... 

Granby  

Ils provoquent deux poursuites

Deux jeunes dans la vingtaine qui transgressaient le couvre-feu ont provoqué deux poursuites policières sur plusieurs dizaines de kilomètres. Ils ont réussi à s’enfuir une première fois vers 2 h dans la nuit de samedi à dimanche, pour finalement être repérés quelques minutes plus tard. Les policiers ont réussi à les intercepter en déployant un tapis à clous. Le véhicule s’est finalement immobilisé à Saint-Césaire. Le conducteur pourrait être accusé de fuite.

  • Écoutez la chronique judiciaire de l’ex-juge Nicole Gibeault à QUB radio

Magog  

Pas de chance...

Revenir de chez sa tendre moitié après le couvre-feu n’est pas une raison acceptée par les policiers, soyez avertis. Une dame de 61 ans l’a appris à ses dépens en courant le risque de retourner chez elle, alors qu’elle habitait seulement à quelques kilomètres de chez son conjoint. Elle a toutefois croisé des policiers, sur le chemin du retour, vers 22 h 40 samedi, qui n’ont eu d’autre choix que de lui remettre une amende. 

Sherbrooke  

Mauvaise idée de gars chaudasses

Un père et son fils en boisson ont décidé d’aller se balader en voiture pour voir comment le couvre-feu se déroulait, à Sherbrooke, samedi vers 22 h 30. En arrivant à une intersection, le duo a vu le véhicule de police, puis a tenté de se cacher dans une cour, sans succès. Ils ont reçu des constats d’infraction. Le père sera aussi accusé de conduite avec les facultés affaiblies, lui qui dépassait de plus de trois fois la limite permise. Son permis de conduire a été suspendu pour 90 jours et son véhicule a été saisi.pour 30 jours. 


Un peu chien...

Voulant faire partie des exceptions au couvre-feu, une femme de Sherbrooke s’est dit que ce serait une bonne idée d’aller faire une promenade samedi soir... avec son conjoint en laisse. « Ils criaient qu’ils allaient contrevenir au règlement toutes les nuits pour voir le nombre de constats qu’ils pourraient atteindre », mentionne Isabelle Gendron, porte-parole de la police de Sherbrooke. En plus du non-respect du couvre-feu, le couple intercepté a reçu des amendes pour avoir fait trop de bruit et pour avoir jeté des déchets sur la voie publique. 


La libârté... de payer !

Photo tirée de Facebook

Visiblement fière de son « premier constat couvre-feu », une jeune femme de la région de Sherbrooke a publié samedi soir une photo d’elle sur les réseaux sociaux, en indiquant qu’elle s’apprêtait à collectionner « avec fierté » les constats d’infraction. « Parce que si ma mère [ne] m’a jamais donn[é] de couvre-feu, c’est certainement pas M. Legault qui le fera [...] j’ai décid[é] de faire quelque chose pour MA LIBERTÉ », clame-t-elle dans sa publication.   

Thetford-mines  

Il sort avec son chien... en automobile

Un homme s’est fait intercepter, peu avant 21 h samedi soir, alors qu’il circulait à bord de son véhicule... avec son chien. Le règlement sur le couvre-feu autorise les promenades à pied, pas en auto ! Le propriétaire du chien a reçu un constat d’infraction de 1550 $.


Saoul au volant, en pneus d’été pendant le couvre-feu

Un automobiliste de 27 ans s’est fait intercepter samedi peu après 22 h. Non seulement il n’avait pas de bonne raison de se trouver à l’extérieur, mais il avait près du double de la limite permise d’alcool, en plus de conduire à bord d’une voiture qui n’était pas munie de pneus d’hiver. En plus de la contravention de 1550 $ relativement au couvre-feu, le conducteur s’est vu suspendre son permis de conduire pour 90 jours.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres