/sports/racing
Navigation

Montréal vouée au même sort?

Le Grand Prix d’Australie reporté à l’automne, le calendrier est chamboulé

FOR-MOT-SPO-F1-GRAND-PRIX-OF-CANADA
Photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

La rumeur circulait depuis quelques jours déjà et elle a été confirmée mardi par les autorités de la Formule 1. En raison de la pandémie, le Grand Prix d’Australie, qui devait donner le coup d’envoi de la saison 2021 le 21 mars, a été reporté en novembre.

• À lire aussi: F1: les GP d'Australie et de Chine reportés, Imola entre au calendrier

La troisième épreuve de la saison, initialement prévue le 11 avril en Chine, a également été décalée, quoi qu’elle puisse être carrément annulée. La première course de l’année est maintenant programmée à Bahreïn, qui conserve sa date du 28 mars. 

Le cirque de la F1 fera ensuite sa deuxième escale le 18 avril à Imola, en Italie. Ce tracé est intégré au championnat pour la seconde année d’affilée alors qu’il n’était pas prévu, comme en 2020, au calendrier initial.

Autres changements

Pour permettre la tenue du Grand Prix d’Australie à Melbourne, cet automne, les dirigeants de la F1 se sont entendus avec d’autres promoteurs pour modifier le calendrier. 

Ainsi, le Grand Prix du Brésil est devancé d’une semaine (7 novembre), alors que l’Arabie Saoudite présentera son épreuve inaugurale le 5 décembre plutôt que le 28 novembre. 

La saison se terminera à Abou Dhabi, mais une semaine plus tard que prévu, soit le 12 décembre.

Mesures strictes

Le report du Grand Prix d’Australie n’est pas une surprise. Ce pays a mis en place des mesures strictes pour accéder à son territoire, dont une quarantaine de deux semaines que la F1 et tous ses intervenants n’étaient pas prêts à accepter.

Le premier tournoi majeur de tennis, qui devait s’amorcer le 18 janvier dans la même région de Melbourne, a aussi été décalé de trois semaines. 

Les rondes de qualifications sont actuellement présentées à Doha, au Qatar (hommes), et à Dubaï, aux Émirats arabes unis (femmes). Les joueurs qui accéderont au tableau principal se rendront ensuite en Australie pour effectuer une quarantaine obligatoire.

En mars 2020, le Grand Prix d’Australie avait été annulé à quelques heures seulement du début de la première séance d’essais libres du vendredi alors que des spectateurs s’étaient déjà déplacés à l’entrée du site.

Escale canadienne vulnérable

Malgré la pandémie, la F1 espère toujours respecter son calendrier de 23 étapes en 2021, ce qui constituerait un record.

Par contre, face à la situation actuelle, et particulièrement dans certains pays sévèrement touchés par la COVID-19, on pourrait revoir à la baisse le nombre de courses.

À cet égard, on peut sérieusement se demander si le Grand Prix du Canada aura bel et bien lieu à la date prévue du 13 juin. Cette escale doit être disputée une semaine seulement après l’épreuve de Bakou, en Azerbaïdjan, et deux semaines avant le Grand Prix de France.

Les autorités de la F1 vont-elles accepter de traverser l’Atlantique pour une seule course et de retourner par la suite sur le Vieux Continent ?

D’autant plus que le processus de vaccination, dans le meilleur des scénarios, ne sera certes pas terminé avant la fin de l’été.

Non au huis clos

Montréal ne peut se permettre d’organiser un Grand Prix à huis clos ou devant des tribunes dégarnies, comme l’a maintes fois répété François Dumontier. À moins d’être compensé financièrement par l’entreprise américaine Liberty Media, propriétaire de la F1.

Avant d’être forcé d’annuler sa course l’an dernier, le promoteur du Grand Prix du Canada avait manifesté le désir de la reporter à l’automne. Ce projet ne s’est toutefois pas concrétisé.

Or, en consultant le calendrier très chargé, force est d’admettre qu’il sera difficile de le faire en 2021. La F1 a en effet prévu trois épreuves en septembre et quatre en octobre, si elles sont évidemment maintenues.


Les équipes de F1 n’auront que trois jours d’essais hivernaux, du 12 au 14 mars, soit deux fois moins que l’an dernier, pour se préparer en vue de la prochaine saison. Et contrairement aux années passées, le circuit de Bahreïn a été préféré à celui de Barcelone.