/sports/hockey
Navigation

Joe Thornton: une présence rassurante

Le vétéran Joe Thornton a un rôle de meneur au sein de l’équipe torontoise

Joe Thornton: une présence rassurante
Photo twitter.com/MapleLeafs

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Il a 41 ans et une expérience monstre de 1637 matchs dans la LNH. Il a aussi plus de 1000 passes (1089) et plus de 1500 points (1509) au compteur. Malgré son palmarès, Joe Thornton a sauté sur la glace du Scotiabank Arena pour un simple entraînement optionnel, mercredi.

Le vétéran était à quelques heures seulement de son premier match dans l’uniforme des Maple Leafs, l’équipe de son enfance. Avant cette année, il avait passé les 15 dernières saisons avec les Sharks de San Jose et 7 autres saisons avec les Bruins de Boston. 

Des entraînements matinaux, celui qu’on surnomme « Jumbo Joe » en a fait des milliers. Mais il a quand même ressenti le besoin de délier ses « vieilles » jambes avant le match d’ouverture contre l’ennemi juré des Leafs, le Canadien. 

À Toronto, Thornton jouera un rôle de mentor pour les jeunes étoiles de l’équipe, Auston Matthews et Mitchell Marner. Il a paraphé un contrat d’un an au salaire minimum de 700 000 $. Secrètement, l’Ontarien doit aussi rêver à une première conquête de la Coupe Stanley, lui qui a déjà atteint la finale en 2016 avec les Sharks.

Pour le début de saison, Thornton sera plus qu’un grand frère pour ses coéquipiers. Sheldon Keefe lui a confié d’importantes responsabilités en l’utilisant en supériorité numérique, mais aussi à l’aile gauche de la première unité, aux côtés de Matthews et de Marner. 

En quelques phrases, Marner a décrit assez bien le fossé générationnel entre lui et l’homme à la grosse barbe. 

« Il n’a même pas de compte sur les réseaux sociaux, a dit Marner, lundi. Il ne connaît rien des réseaux sociaux. Il fait des blagues, il s’amuse et il est toujours calme. Joe aura un gros impact dans notre équipe. Il ne se laisse pas déconcentrer par les bruits de l’extérieur. Nous savons qu’il y aura des jours sombres, mais Joe saura nous remonter le moral. » 

Encore de l’énergie

À 41 ans, Thornton a grandement ralenti. Il n’a jamais été une bombe sur patins, mais il s’arrachera probablement le cœur pour suivre le rythme de Matthews et de Marner à cinq contre cinq. 

L’attaquant de 6 pi 4 po et 220 lb a construit sa réputation comme l’un des meilleurs joueurs de la LNH dans le passé pour sa vision du jeu et ses qualités de passeur. Les Leafs espèrent qu’il a encore ces deux principales forces. 

« Joe ne sera pas juste là pour retirer de la pression des épaules des autres joueurs de l’équipe. Il veut aussi contribuer et connaître du succès, a souligné le défenseur Morgan Rielly. Il aura aussi la chance de se démarquer en jouant avec Mitch et Auston. Nous sommes très chanceux de compter sur lui. »

Comme Perry

Dans le camp du CH, on entend les joueurs se réjouir de la présence d’un bon vétéran depuis le début du camp avec l’ajout de Corey Perry. C’est un peu la même histoire à Toronto avec Thornton. Mais l’expérimenté ailier a été en uniforme dans le premier match de la saison des Leafs, tandis que Perry, 35 ans, a regardé ses coéquipiers de la passerelle de presse. 

« J’ai grandi en regardant jouer Joe, comme plusieurs de mes coéquipiers, a mentionné l’ailier Zach Hyman. Il est un futur membre du Temple de la renommée, il a une tonne d’expérience et il est encore un bon joueur. Il apporte plusieurs éléments à l’équipe, autant sur la glace qu’à l’extérieur. Il est une acquisition fantastique.

« J’aime l’attitude de Joe, il ne prend rien trop au sérieux. Mais en disant ça, je suis aussi impressionné par sa condition physique pour son âge. C’est probablement le secret de sa longévité. »

À sa dernière saison avec les Sharks, Thornton a obtenu seulement 31 points (7 buts, 24 passes) en 70 matchs. En 2018-2019, il avait connu une meilleure production avec 51 points (16 buts, 35 passes) en 73 rencontres.