/news/currentevents
Navigation

Le bureau du coroner déclenche une enquête publique concernant le CHSLD Laflèche

Coronavirus - Covid-19
Photo Andréanne Lemire

Coup d'oeil sur cet article

Les employés du CHSLD Laflèche de Shawinigan, en Mauricie, ont été directement rencontrés par la direction en début de semaine. Ils pourraient être appelés à témoigner au cours de l'enquête du coroner. Pour le moment, le bureau du coroner vise à faire la lumière sur un des 44 décès survenus au printemps dernier. 

• À lire aussi: Des aînés abandonnés durant la 1re vague

• À lire aussi: La situation du CHSLD Laflèche citée dans le rapport de la protectrice du citoyen

Le centre d'hébergement a été durement touché par la COVID-19. Quatre-vingts pour cent des résidents y ont contracté le virus.

L'éclosion a débuté au mois de mars et s'est terminée le 10 juin. En plus des résidents, 83 travailleurs ont aussi été infectés.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) avait mené une enquête interne sur la gestion de la crise. Le document de 27 pages soulevait les lacunes observées lors des éclosions au CHSLD Laflèche, à Shawinigan, au CHSLD Monseigneur Paquin, à Saint-Tite, et au Centre Cloutier-du Rivage, à Trois-Rivières.

En décembre dernier, le CHSLD Laflèche s'est aussi retrouvé dans le rapport de la Protectrice du citoyen. Dix centres d'hébergement du Québec, qui ont été l'angle mort de la pandémie, ont été analysés. À Shawinigan, de nombreux employés impuissants et épuisés s'étaient confiés à TVA Nouvelles sur la crise au CHSLD Laflèche.