/sports/tennis
Navigation

Andy Murray positif à la COVID-19 et incertain pour l’Open d’Australie

Andy Murray positif à la COVID-19 et incertain pour l’Open d’Australie
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Londres | Le joueur de tennis Andy Murray a été testé positif à la COVID-19, selon les informations publiées jeudi par divers médias britanniques et confirmées par les organisateurs de l’Open d’Australie, de quoi remettre en cause sa participation au premier tournoi du Grand Chelem de l’année.

Cinq fois finaliste à Melbourne, l’Écossais devait rallier l’Australie à bord d’un des vols charter affrétés par l’organisation du tournoi. Mais Murray s’est placé en quarantaine à son domicile et ne pourra « malheureusement pas embarquer dans les vols » en question, ont précisé les organisateurs dans un communiqué.

« Nous souhaitons à Andy Murray un prompt rétablissement », ont ajouté ces derniers, qui n’ont pas explicitement tranché quant à son éventuelle participation au tournoi.

Selon l’agence de presse PA, le champion olympique 2012 ne présente pas de symptômes graves et espère faire le voyage vers l’Australie à une date ultérieure.

Le double vainqueur de Wimbledon devait commencer sa saison la semaine dernière au tournoi de Delray Beach, mais il s’était retiré fin décembre de l’épreuve floridienne afin de « minimiser les risques (de contamination) avant l’Open d’Australie ».

En raison de la COVID-19, les joueurs et joueuses participant à l’Open d’Australie devront observer une période de quarantaine de deux semaines avant le début du tournoi, qui a été reporté de trois semaines pour finalement être programmé du 8 au 21 février.

Les joueurs ne peuvent entrer dans le pays « qu’avec une preuve de test négatif à la COVID-19 effectué en amont du départ, ou avec une autorisation de voyage, en tant que cas de guérison, laissée à l’entière discrétion d’une autorité gouvernementale australienne », ont détaillé les organisateurs du premier tournoi du Grand Chelem de l’année.

Ces règles drastiques ont poussé notamment l’Américain John Isner (N.25) à renoncer à disputer le tournoi car il « ne voulai(t) pas être loin de (s)a famille pendant si longtemps ».

Les N.2 et N.3 mondiaux Rafael Nadal et Dominic Thiem seront eux privés de leurs entraîneurs à Melbourne, aussi pour des motifs liés à la pandémie de COVID-19.