/word/usa/election2020
Navigation

Assaut du Capitole: deux policiers émeutiers arrêtés

Coup d'oeil sur cet article

Deux policiers de Virginie ont été arrêtés mercredi pour avoir pénétré par effraction dans le Capitole lors de l’assaut survenu mercredi dernier.

• À lire aussi: Les États-Unis manquent de lois contre le « terrorisme intérieur », selon un responsable

• À lire aussi: Ouverture d’une enquête sur les efforts du Pentagone contre l’extrémisme dans l’armée

Les policiers Jacob Fracker et Thomas Robertson n’étaient pas en fonction lorsqu’ils ont été photographiés debout devant une statue à l'intérieur du temple de la démocratie américaine, à Washington, D.C.

PHOTO COURTOISIE

Les deux représentants des forces de l’ordre ont été accusés d'entrée illégale dans une zone réglementée, d'entrée violente et de conduite désordonnée, rapporte le «New York Post».

L’un des accusés, Thomas Robertson, a même fait des déclarations sur les réseaux sociaux dans lesquelles il en rajoute.

«CNN et la gauche sont simplement en colère parce que nous avons attaqué le gouvernement qui est un problème, et non une petite entreprise au hasard... EN UN JOUR, la droite a pris le "fucking" U.S. Capitole. Continuez à nous provoquer», a-t-il déclaré.

Il a ajouté qu’il était fier de la photo incriminante et qu’il était prêt à faire ce qu’il fallait.

PHOTO COURTOISIE

La photo des agents au Capitole circulait déjà au sein du corps policier où ils travaillent jusqu'à ce qu'elle soit publiée sur Facebook.

Le département de police de Rocky Mount a placé les deux policiers en congé administratif.

En plus de ces deux agents, un autre policier de Houston a aussi été placé en congé après avoir aussi participé à l’émeute.

Les procureurs de Washington, D.C. indiquent que plus de 80 arrestations ont été faites relativement aux les violences du 6 janvier dernier au Capitole, et que ce nombre devrait augmenter.