/news/coronavirus
Navigation

Le variant détecté au Japon possiblement «aussi contagieux» que le britannique

Le variant détecté au Japon possiblement «aussi contagieux» que le britannique
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Brasilia | Le nouveau variant du coronavirus détecté récemment au Japon et originaire d’Amazonie pourrait être aussi contagieux que ceux du Royaume-Uni ou d’Afrique du Sud, a expliqué à l’AFP Felipe Naveca, un chercheur qui étudie les mutations observées dans le nord du Brésil. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

• À lire aussi: L’OMS déplore que dix pays concentrent 95% des vaccinations

Pour ce spécialiste de l’Institut Leonidas et Maria Deane, qui mène ses études en partenariat avec le prestigieux institut de recherches Fiocruz, il est probable que ce nouveau variant, que l’OMS a qualifié de « très préoccupant », se soit déjà répandu dans d’autres régions brésiliennes.

De quoi inquiéter les autorités sanitaires de ce pays de 212 millions où la COVID-19 a tué plus de 205.000 personnes, le deuxième bilan le plus lourd après les États-Unis. 

D’autant plus que le variant est originaire d’Amazonie, où le nombre d’hospitalisations dues au virus a explosé ces dernières semaines, notamment à Manaus, capitale de l’État d’Amazonas.

Question: Que sait-on sur ce nouveau variant?

Réponse: « Nous avons comparé les échantillons et nous avons vu que ceux qui ont été recueillis en Amazonie étaient des ancêtres de ceux qui ont été observés au Japon, mais que ces derniers avaient subi ne nombreuses mutations supplémentaires. Nous sommes en train de terminer le séquençage pour confirmer que ces mutations détectées au Japon étaient vraiment présentes auparavant en Amazonie, mais c’est très probable. 

Nous cherchons à présent à savoir si ce variant est actuellement prédominant dans l’État d’Amazonas. L’analyse des échantillons de novembre montre qu’il serait présent dans 50% des cas de COVID-19 dans cet État. Quand nous aurons fini le séquençage de décembre, cette proportion devrait augmenter ».

Q: Est-ce possible qu’il soit aussi contagieux que ceux du Royaume-Uni et d’Afrique du Sud?

R: « Ce n’est pas encore sûr, mais c’est fort possible, parce qu’on a observé de nombreuses mutations au niveau de la protéine Spike (une pointe qui lui permet de pénétrer dans les cellules, ndlr), qui ont déjà été associées à ce plus grand potentiel de transmission du virus.

Mais la situation à Manaus n’est pas seulement due au nouveau variant. Nous avons observé une forte augmentation des cas à cause des fêtes de fin d’année et nous sommes à une saison où d’autres virus qui transmettent des maladies respiratoires circulent beaucoup chaque année.

Une des hypothèses, c’est que ces mutations ont eu justement eu lieu parce que le nombre de contaminations est très élevé. Nous ne savons pas si ce variant a déjà commencé à circuler en dehors de l’État d’Amazonas, mais s’il est arrivé jusqu’au Japon, il a très bien pu atteindre d’autres régions du Brésil ». 

Q: Peut-on craindre que les vaccins soient inefficaces face à ce variant?

R: « C’est la question que tout le monde se pose actuellement. J’ai participé récemment à une réunion de l’OMS et c’était l’un des thèmes abordés. Jusqu’à présent, il n’y a rien qui montre que ce variant puisse empêcher une réponse immunitaire après la vaccination ».

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres