/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

Nouvelle image d’impact?

Place maintenant au CF Montréal

Gilmore
Photo courtoisie Le président du CF Montréal, Kevin Gilmore, a dévoilé le nouveau logo de l’équipe de soccer de la MLS, jeudi.

Coup d'oeil sur cet article

Après 27 ans d’histoire, l’Impact de Montréal devient le Club de foot Montréal dans un désir assumé de prendre une tournure plus internationale.

• À lire aussi: Club de Foot Montréal: Paul St-Pierre Plamondon est satisfait

« C’est un processus qui s’est amorcé il y a près de deux ans. On voulait une identité qui reflète celle de Montréal et des partisans de l’équipe », a indiqué le président Joey Saputo, lors d’un événement virtuel jeudi.

Saputo a insisté pour dire que les bottines vont suivre les babines et que le club a l’intention de livrer la marchandise sur le terrain.

« C’est difficile de laisser partir les choses que l’on aime, mais la réalité est que, pour avoir un impact, il faut se défaire de l’Impact. Croyez-moi sur parole, nous allons soulever des trophées à Montréal. Ce n’est pas une question de si, mais de quand. » 

Foot ou soccer ?

Lors de cette conférence de presse, on a mis beaucoup trop de temps à clairement expliquer la démarche et la nouvelle identité, ce qui a laissé un voile de confusion.

En Amérique du Nord, il est plus naturel de parler de soccer, mais selon le président Kevin Gilmore, ce n’est pas aussi vrai quand on se trouve à Montréal.

« On s’est rendu compte que le terme foot est très utilisé à Montréal. On ne voulait pas faire comme les autres [équipes de la MLS] en devenant un FC [Football Club, NDLR]. Nous sommes la seule équipe francophone dans une ligue anglophone. »

Et pourquoi pas le Club de foot de Montréal, un nom qui semble plus fluide et naturel ?

« C’était la tournure qui nous semblait la plus logique », a expliqué le codirecteur de la création, Justin Kingsley. 

Nouvelle image

En plaçant le nom Impact sur une tablette, l’équipe a développé une nouvelle image de marque et un nouveau logo inspiré du design montréalais des années 1960 et 1970.

Dans un cercle bleu, qui représente l’eau autour de Montréal, on voit des « M » pour Montréal et les flèches du métro de Montréal qui pointent vers le centre du logo. Ces deux éléments forment un flocon de neige qui représente la nordicité de la ville.

Dans cet esprit, Kevin Gilmore n’a pas caché le désir du club de s’approprier la nordicité, notamment en rendant éventuellement le stade Saputo plus hospitalier dans les mois plus froids.

On retrouve le nom de l’équipe en haut et en bas, et deux fleurs de lys. Les couleurs officielles sont le noir « impact », le gris glacé et le bleu. Quant au nouvel uniforme, il sera dévoilé au début de février. 

Droit devant

Avec le slogan « Droit devant », le club entend être la représentation de l’identité de la ville.

La volonté claire est de devenir l’image internationale de la ville de Montréal et c’est pourquoi on a évacué un surnom pour ne garder que le nom de la ville.

« On a un privilège en tant que club sportif, celui d’être ambassadeur de notre ville, a insisté Gilmore. On a une responsabilité de faire rayonner notre ville et notre culture. »

Dans cet esprit, le club a fait un court métrage mettant la ville en vedette dans les trois langues présentes lors de sa fondation, soit le français, l’anglais et le mohawk. 

Nouveau public

Quand on change le nom d’un produit ou d’une entreprise, c’est généralement pour lui donner un nouvel élan, et c’est ce qu’on peut décoder dans le discours de Kevin Gilmore.

« On a un stade 20 000 places qui n’est pas plein et on sait qu’on ne touche pas tous les gens qui sont fans de sport.

« Il y a 1,3 million d’amateurs de sport de la région de Montréal qui le regardent à la télé, et si on pouvait aller en chercher 1,5 %, on serait plein. »

On souhaite aussi interpeller les amateurs de soccer d’origine européenne qui boudent la MLS.

« On ne demande pas aux gens de délaisser leur club en Europe, mais plutôt d’adopter le club de leur ville. » 

Le logo expliqué  

Comprendre la comorbidité

Avec la fleur de lys de l’Impact qui prend sa retraite, on découvre le flocon de neige du Club de foot Montréal qui va s’enraciner dans le paysage sportif montréalais et québécois. Mais ce logo, c’est bien plus qu’un simple flocon, c’est pourquoi il vaut mieux en expliquer chacun des éléments afin que la démarche et la vision du club soient plus claires. Il ne fait pas l’unanimité, mais bien expliqué, il trouve son sens. 

Source : Club de foot Montréal

Design

  • Le logo et la police ont été imaginés et créés par des Montréalais.   
  • Dans les années 1960 et 1970, Montréal s’est fait une réputation mondiale pour son design iconique et intemporel. L’objectif était de rendre hommage à ces racines de design d’une façon unique et contemporaine.   
  • Aujourd’hui, des designers professionnels issus de 15 secteurs spécialisés, de l’architecture aux textiles, définissent la perception de notre ville, qui est vue comme progressiste, moderne et contemporaine.   
  • Cette œuvre raconte l’histoire d’une île et du mode de vie de ses habitants. C’est un mouvement, un regard vers l’avant et un regroupement.       

Vives critiques sur les réseaux sociaux  

À en juger par les nombreuses réactions des partisans sur les réseaux sociaux, l’annonce faite jeudi par le Club de foot Montréal est accueillie avec beaucoup de tiédeur. 

« Très déçu. C’est absolument sans saveur pour moi. »

– Frank Lévesque

« Je ne suis convaincu ni par le nom ni par le logo. »

– Wandrille Lefèvre, ancien joueur de l’Impact

« C’est vraiment pas beau. Difficile d’être fier d’un tel logo. Bref, je n’ai qu’une chose à dire à l’Impact : Pourquoi ? »

– Jonathan Godin

 « Le nouveau nom est ennuyant. Le nouveau logo est atroce. Le branding n’est aucunement attirant. La nouvelle direction est déconnectée. »

– FootFelix

« Tout ce que je peux dire, c’est que ça ne s’adresse pas à nous, les supporters. Pour nous y a que le deuil. »

– JS Bournival

« Le flocon ne me dérange pas. Les couleurs ne me dérangent pas. L’actualisation de l’image ne me dérange pas. C’est toute la salade derrière le faux besoin de changer de nom et de repartir à neuf qui m’achale profondément. »

– Arnaud Dufort

« C’est mauvais de A à Z cette décision. Masque toute une histoire pour un logo qui n’emballe personne. »

– Patrice Cloutier

 « Le logo est bof. Le flocon OK, mais le rendu est redondant et mal ficelé. »

– Jean-François Lepage

« Vraiment pas impressionné par le nouveau logo et la nouvelle identité. Pour moi, ça sera toujours l’Impact. »

– Nicolas Tardif

« Tous les hauts et les bas qu’on a vécus au cours des ans sont liés à l’Impact. Je trouve ça triste qu’on décide de jeter ça aux poubelles après presque 30 ans. »

– Ryan Byrnes

« Je supportais un club avec un nom ridicule et un logo ordinaire. Y a rien qui change. »

– Patrice LeBlanc 

Réactions tirées de Twitter