/news/currentevents
Navigation

Une aînée retrouvée sans vie hors de sa résidence en Estrie

Coup d'oeil sur cet article

Une femme de 77 ans a été retrouvée sans vie à l'extérieur de sa résidence privée pour ainés de Lambton, en Estrie, mercredi matin.

L'aînée, qui habitait à la Résidence La Rose d'Or, un lieu d'hébergement dédié aux personnes autonomes et semi-autonomes, serait sortie en pleine nuit sans que personne ne s'en aperçoive.

Jointe par TVA Nouvelles, la famille de la victime a indiqué qu’elle souffrait de la maladie d’Alzheimer et qu’elle avait toujours été très bien traitée à cet endroit. Les proches qualifient la résidence «d’irréprochable».

Il n’y avait pas de dispositif de verrouillage automatique des portes ou de système d’alarme dans cet établissement qui héberge une vingtaine de résidents.

La Sûreté du Québec mène une enquête pour faire la lumière sur ce triste événement. Le corps policier indique qu’il ne semble pas y avoir eu de négligence de la part de qui que ce soit dans cette triste affaire.

Visiblement bouleversée, la propriétaire de la résidence préfère ne pas commenter les événements, mais elle constate que la condition des aînés se détériore rapidement depuis le début de la pandémie.

«L’isolement que vivent les personnes âgées, c’est dur autant pour leur santé physique que mentale», a indiqué Diane Vachon, en assurant collaborer entièrement à l'enquête. Elle dit de plus qu'elle appliquera les recommandations du coroner le cas échéant.

Sans vouloir blâmer qui que ce soit, le président du Conseil de la protection des malades, Paul Brunet, soulève des questions: «est-ce que la personne avait été évaluée? Est-ce que son état avait évolué? Parfois, une résidence peut être très bien, mais il faut se demander si c’est l’endroit qui convient pour l’état de santé et les soins que requiert la personne», a-t-il dit jeudi.

- Avec la collaboration de Jasmin Dumas