/opinion/blogs/mechantsraisins
Navigation

5 portos pour débuter l’année en beauté

Coup d'oeil sur cet article

Sans dire que c’est grâce au porto que j’écris aujourd’hui sur le vin, c’est à la suite d’un petit verre de porto accompagné d’un morceau de fromage bleu que j’ai compris la magie du vin ! 

C’était au tout début des années 1990. Je n’avais pas encore 18 ans. Déjà, à l’époque, la folle histoire d’amour entre le porto et le Québec était bien réelle et allait durer jusqu’au début des années 2000. De fait, le Québec a longtemps été réputé comme un marché important. Puis, la mode s’est essoufflée. Aujourd’hui, les consommateurs font attention au sucre et se tiennent loin des taux d’alcool élevés. 

Qu’à cela ne tienne, on trouve encore aujourd’hui une très belle sélection à la SAQ. Et ce serait une grave erreur de passer à côté du génie que peuvent offrir les vins de porto. Je vous propose, pour débuter l’année en beauté, une sélection des meilleures options actuellement disponibles au Québec. 

Buvez moins. Buvez mieux. 

Taylor Fladgate, Late Bottled Vintage 2015, Porto 

20,95 $
Photo courtoisie
20,95 $

Portugal 20 %

100 g/L | ★★★ | $$

Code SAQ : 46946

C’est sans doute le porto le plus connu des Québécois. Un des plus anciens aussi en SAQ, à preuve son code qui ne comporte que cinq chiffres. Non sans raison, la maison Taylor produisant parmi les plus grands portos. La règle pour les « Late Bottled Vintage » ou « LBV » exige une mise en bouteille tardive, soit après 4 à 6 ans de vieillissement en foudre. Il en ressort un porto léger et facile d’approche évoquant les fruits noirs et la réglisse. Finement velouté tout en montrant une fraîcheur certaine. 

Cabral, Caracter Reserva Especial, Porto 

16,90 $
Photo courtoisie
16,90 $

Portugal 20 %

100 g/L | ★★1/2 | $1/2

Code SAQ : 10270717

La marque Cabral est apparue au Québec vers la fin des années 1990 en proposant des produits à prix très compétitifs. Certains amateurs lui reprochent d’ailleurs d’avoir contribué au désintérêt des Québécois pour le porto. À mi-chemin entre un LBV et un tawny, le « Caracter » de Cabral est un assemblage de portos de différentes années qui ont été élevés pendant 7 ans en fûts de chêne. Nuances de cerise noire, de chocolat et de raisin de Corinthe. Léger et onctueux, il offre une tenue respectable. Une bonne façon de s’initier au porto. 

Smith Woodhouse, Late Bottled Vintage 2008, Porto 

37 $
Photo courtoisie
37 $

Portugal 20 %

100 g/L | ★★★★ | $$$1/2

Code SAQ : 743781

Le LBV était à l’origine un porto vintage moins réussi qu’on mettait en bouteille quelques années plus tard, d’où le nom « Late Bottled ». Ce vieillissement prolongé permet d’apporter un caractère plus lisse et plus facile d’approche que les grands vintages qui, eux, ont besoin de vieillir plusieurs années en bouteille. Détenue et dirigée par la famille Symington depuis 1970, la maison Smith Woodhouse figure parmi les excellents producteurs du Douro. Vinifié et embouteillé de manière traditionnelle (donc sans filtration), c’est un porto qui entame à peine son plateau de maturité. À boire ou à conserver 10-12 ans encore. 

Kopke, Tawny 10 ans, Porto 

18 $
Photo courtoisie
18 $

Portugal 20 %

120 g/L | ★★★1/2 | $$$

Code SAQ : 13035683

Il existe deux grandes familles de portos : les rubys qui sont protégés de l’oxydation (les vintages et LBV en font partie) et les tawnys qui subissent un long élevage en foudres. Au contact de l’air, ces derniers se transforment tant au niveau de la couleur, des arômes et de la structure en bouche. Fondée en 1638, la maison Kopke est considérée comme l’une des plus anciennes du Douro et se spécialise dans l’élaboration de tawnys. Avec une moyenne d’âge de 10 ans, ce porto de couleur fauve évoque des parfums intenses de noisette, de caramel, de fruits secs et d’épices. Soyeux, rond et de bonne fraîcheur, il offre une complexité surprenante. Offert en demi-bouteille, un choix judicieux. 

Offley Baron de Forrester, Tawny 20 ans, Porto 

63,25 $
Photo courtoisie
63,25 $

Portugal 20 %

120 g/L | ★★★★ | $$$$1/2

Code SAQ : 284224

Les portos de type tawny se distinguent par leur mention d’âge. On retrouve ainsi les 10, 20, 30 ou 40 ans. Contrairement au scotch whisky qui exige que la mention d’âge corresponde à l’âge du plus jeune whisky entrant dans l’assemblage, la mention réfère plutôt à une moyenne d’âge. Chaque maison a sa petite recette secrète qui varie souvent en fonction des stocks qu’elle possède. De couleur fauve aux reflets vieil or, il présente un nez complexe d’épices douces, de crème brûlée, d’abricot séché et de safran. C’est riche et onctueux en bouche tout en montrant un côté aérien qui apporte une grande buvabilité. Longue finale vaporeuse. Une caresse à chaque gorgée.