/news/currentevents
Navigation

La maman du jeune skieur mort à Bromont publie un touchant message

Coup d'oeil sur cet article

La maman du jeune skieur qui a perdu la vie après une violente chute sur les pistes de la station de ski Bromont a publié un long message sur ses réseaux sociaux dans lequel elle fait le point sur le drame qui lui a enlevé son fils de 14 ans.

• À lire aussi: Consternation sur les pentes à Bromont

Dans sa publication, Caroline Fortin a tenu d’abord à remercier la population pour la vague de sympathie et d’amour lors du décès de son garçon.

Elle a voulu rapporter les faits: son fils, Médrick Marion, était un grand sportif. Bien qu’il jouait principalement au hockey, il enfilait des skis à l’occasion depuis qu’il était tout petit. 

Mme Fortin souligne que son garçon, habitué au ski nautique en été, était de loin le meilleur skieur de la famille et le plus à l’aise.  

Néanmoins, c’est en raison d’une rare et grave complication que le jeune homme a perdu la vie le 30 décembre dernier. 

«Il était à sa première journée de ski de l’année 2020. Il avait skié avec aisance tout l’avant-midi. Il portait un casque et un équipement complètement neuf acheté dans une boutique spécialisée sous les conseils d’un expert. Dans les sports que nous pratiquons, nous ne négligeons pas la sécurité. Dans sa chute, Médrick s’est fracturé le fémur qui a provoqué une embolie pulmonaire graisseuse. Cette complication rare et souvent fatale a entrainé l’arrêt de son cœur», a tenu à préciser sa maman. 

La mort du jeune garçon a causé la consternation à la populaire station de ski de la Montérégie. Une enquête policière a été déclenchée à la suite de l’accident. 

Par ailleurs, l’école secondaire Marcellin-Champagnat, que fréquentait la jeune victime, a tenu à lui rendre hommage peu de temps après son décès et a annoncé que de l’aide psychologique serait offerte à ses collègues et amis. 

La mère de la victime conclut, malgré l’épreuve difficile, sur une note chargée d’espoir: «Médrick était tellement heureux avec des skis dans les pieds. Alors, faites comme lui, croquez dans la vie à pleines dents et bon ski!»

Voici le message intégral de Caroline Fortin:

«Je désire remercier du fond du cœur toute la population pour cette vague de sympathie et d’amour qui nous aide à travers cette épouvantable épreuve. Comme étape importante de mon deuil, mon cœur de maman désire faire le point sur les faits entourant ce tragique accident.

Tout d’abord, Médrick était un grand sportif. À deux joueurs d’hockey dans la famille, nous avions rarement l’occasion d’enfiler des skis l’hiver. Mais nous avons fait à quelques reprises depuis l’âge de 2 1⁄2 ans lors des journées pédagogiques ou des fins de semaine moins occupées. Depuis l’âge de 6 ans, Médrick passait une partie de ses étés les skis nautiques dans les pieds sur le lac Magog. Il était de loin le meilleur skieur de la famille et surtout, le plus à l’aise. Le ski nautique était l’une de ses grandes passions.

Comme on ne meurt pas à 14 ans, qu’on ne meurt pas en ski et qu’on ne meurt pas d’une fracture, voici les faits du 30 décembre 2020 :

- Il était à sa première journée de ski de l’année 2020. Il avait skié avec aisance tout l’avant-midi.

- Il portait un casque et un équipement complètement neuf acheté dans une boutique spécialisée sous les conseils d’un expert. Dans les sports que nous pratiquons, nous ne négligeons pas la sécurité.

- Dans sa chute, Médrick s’est fracturé le fémur qui a provoqué une embolie pulmonaire graisseuse. Cette complication rare et souvent fatale a entrainé l’arrêt de son cœur.

Nous désirons remercier l’équipe de patrouilleurs de Bromont, les ambulanciers et tout le personnel de l’hôpital de Granby. Nous savons que tous les intervenants ont fait l’impossible pour sauver notre grand colosse. Médrick était tellement heureux avec des skis dans les pieds. Alors, faites comme lui, croquez dans la vie à pleines dents et bon ski!»