/weekend
Navigation

Cheminer vers la sagesse

Rachel L’Abbé
Photo courtoisie Sylvana Mele L'auteure Rachel L'Abbé

Coup d'oeil sur cet article

Dans son livre, Oser exister, l’auteure lève le voile sur les clés de la sagesse ancestrale autochtone qu’elle a connue, plusieurs années auparavant, tandis que son travail l’a amenée à œuvrer auprès de plusieurs communautés et peuples issus des Premières Nations. C’est en se rapprochant de leur enseignement qu’elle s’est guérie de profondes blessures de l’âme, apportant en elle la paix bienfaitrice.

Écrit de manière autobiographique, le récit de l’auteure Rachel L’Abbé raconte son histoire depuis son enfance en Outaouais et sa rencontre avec les Premières Nations, quand elle s’est initiée à la sagesse ancestrale autochtone. « J’ai démarré en 2009 mon entreprise de consultation en tourisme autochtone, précise Rachel L’Abbé. De 2009 à 2018, j’ai rencontré 55 communautés autochtones. »

<strong><em>Oser exister<br>Mon chemin vers la sagesse ancestrale</em><br>Rachel L’Abbé</strong><br>Les Éditions Le Dauphin Blanc<br>184 pages
Photo courtoisie
Oser exister
Mon chemin vers la sagesse ancestrale

Rachel L’Abbé

Les Éditions Le Dauphin Blanc
184 pages

Déjà dans son enfance, Rachel avait du mal à trouver sa place dans notre société qu’elle qualifiait de froide et de rigide. Au fil du temps, elle était habitée par le mal-être qui s’est transformé en une nuit noire et obscure de l’âme. Ont suivi des relations amoureuses toxiques aboutissant à une dépression majeure, où l’angoisse dominait. Elle a tenté de calmer ses débordements émotionnels par le sport, des bains chauds calmants, entre autres, mais rien n’y faisait. 

Son essence véritable

Malgré l’adversité, Rachel a tenté de sortir la tête hors de l’eau en cherchant son essence véritable, et c’est en rencontrant des aînés autochtones qu’elle a découvert une forme de sagesse spirituelle qui fait écho en elle. « J’ai fait la rencontre de la sagesse millénaire et je me suis sentie à la maison, reconnaît-­elle. Cela m’a donné le courage d’explorer en moi. »

C’est petit à petit qu’elle a appris à s’aimer inconditionnellement, une manière d’offrir à l’autre sa lumière. La naissance de ses deux filles a aussi été des événements positifs et significatifs.

Parmi les leçons qu’elle a tirées vient en tête de liste la générosité. « Il faut apprendre à donner en abondance, affirme-t-elle. Cela nous reviendra inévitablement d’une quelconque façon. »

Connexion avec la nature

Dans son livre, l’auteur nous parle de l’importance de la reconnexion avec la nature qui nous entoure. Ce sont des principes de chamanisme auxquels plusieurs peuples amérindiens ou d’Amérique du Sud adhèrent en intégrant les quatre éléments, l’eau, la terre, le feu et l’air, par divers rituels­­­. On comprend que la nature est une force incroyable qu’encore plusieurs ne peuvent soupçonner.

« C’est celle qui vibre en nous, fait remarquer l’auteure. C’est aussi une façon de renouer avec notre essence. »

Même si la vie lui apporte encore des défis, comme nous tous, elle a appris maintenant à les reconnaître comme des initiations et surtout à déployer sa mission de vie.