/sports/hockey
Navigation

Jacob Markström hante les Canucks

Jacob Markström hante les Canucks
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Canucks de Vancouver affrontaient les Flames de Calgary avec l’objectif de faire regretter à Jacob Markström sa décision de quitter l’équipe, samedi. Le gardien a toutefois eu le dernier mot avec un jeu blanc dans un gain de 3 à 0.

Markström avait en effet disputé 229 matchs en sept saisons dans l’uniforme de l’équipe de la Colombie-Britannique avant d’accepter un pacte de six ans et 36 millions $ avec les rivaux albertains à l’ouverture du marché des joueurs autonomes de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Jacob Markström hante les Canucks
AFP

Markström a très bien réagi en signant son sixième jeu blanc en carrière, en vertu d’une prestation de 32 arrêts.

«C’était plus étrange que ce que je croyais, a confessé Markström en vidéoconférence, après la rencontre. C’est juste bizarre de voir l’équipe pour laquelle vous avez joué pendant longtemps de l’autre côté. J’ai juste essayé de rester concentré sur la rondelle et, vous savez, d’essayer de contribuer. Et les gars en face de moi ont joué un super match.»

Tanev aussi

Markström n’était pas le seul joueur à avoir fait le saut de Vancouver à Calgary pendant la saison morte. Le défenseur Chris Tanev a également changé de clan après avoir joué les 514 premiers matchs de sa carrière avec les Canucks.

Il a également été un élément important de cette victoire avec huit tirs bloqués, dont quelques-uns lors d’une longue séquence à 5 contre 3.

«Je pense que les deux ont très bien joué, a dit l’entraîneur-chef, Geoff Ward. Le match était un peu spécial pour eux, mais je pense que la chose dont ils vont le plus parler, comme le reste de l’équipe, c’est l’effort plus complet que nous avons donné par rapport à l’autre soir, à Winnipeg. Je crois qu’ils sont satisfaits de la victoire, mais je crois également que nous sommes plus heureux comme équipe d’avoir joué un match complet.»

Encore

Pandémie de COVID-19 oblige, les sections ont été modifiées et les équipes canadiennes s’affronteront neuf ou dix fois chacune cette saison. L’affrontement de samedi était le premier de 10 entre les Canucks et les Flames. Les Canucks auront d’ailleurs l’occasion de se venger dès lundi soir.

«C’est spécial de jouer contre mon ancienne équipe, a dit Markström. C’était le premier et il en reste neuf. C’est rapide, nous avons un autre match contre eux, alors il faut profiter de cette victoire et ensuite nous préparer pour lundi et voir ce que nous pouvons faire de mieux.»

Markström est par ailleurs seulement le quatrième gardien de l’histoire des Flames à réussir un blanchissage lors d’un premier match de son équipe à domicile. David Rittich avait réussi l’exploit, également contre les Canucks, la saison dernière.

Roman Turek (2001) et Rick Tabaracci (1996) sont les deux autres portiers à y être parvenus.