/opinion/blogs/mechantsraisins
Navigation

Nos auteurs

Histoire de gros vins

Histoire de gros vins
Photo courtoisie Patrick Désy

Coup d'oeil sur cet article

Voici deux gros rouges qui pourront se conserver de longues années dans votre cellier et qui méritent votre attention.

Buvez moins. Buvez mieux. 

Château Malescasse 2015, Haut-Médoc, France

  • 50,75 $ - Code SAQ 14624738 – 14 % - 2 g/l

Belle surprise de revoir en SAQ cet excellent cru bourgeois du Médoc, une région indémodable par le classisme de ses vins. Comme à peu près partout, ce n’est pas un vin à 100% cabernet-sauvignon. Même qu’en consultant la fiche informative sur SAQ.COM, ce serait la deuxième variété en importance (45%) derrière le merlot (46%), le tout étant complété le petit verdot. Des notes de cassis mûr, de cigare frais, d’encre, de figue et de terre humide. En bouche, on perçoit un fruité velouté et une structure élégante par la forme de ses tanins. Issu d’une année solaire, le vin montre une profondeur indéniable avec une évolution favorable sur les 5 jours d’ouverture où il a été dégusté. Entamant son plateau, il s’exprime actuellement sur un très joli profil secondaire qui procure déjà beaucoup de plaisir. Encore plus à table avec une viande braisée ou un plat végétarien à base d’aubergine fumée. À boire sur les 10 à 15 prochaines années, voire plus. 

★★★★ $$$$

Penfolds, Bin 407 Cabernet-Sauvignon 2018, Australie

  • 99,50 $ - Code SAQ 14152304 – 14,5 % - n.d. g/L

Penfold’s fait partie des maisons viticoles historiques d’Australie les plus connues dans le monde. La cuvée emblématique « Grange », un shiraz à l’image des grandes syrahs d’Hermitage, continue à définir l’idéal du vin mythique (si vous permettez le clin d’œil à Jean Aubry du Devoir qui s’amuse ces jours-ci à disserter sur le sujet). Inspiré du Bin 707 (la grande cuvée de cabernet-sauvignon que mon père achetait pour une bouchée de pain dans les années 1980), le Bin 407 a fait son apparition en 1993 avec le millésime 1990. Provenant des meilleurs vignobles de la maison, le 2018 résonne avec la fougue d’un jeune kangourou. Nez intense de confiture de cassis, de mine de crayon et d’eucalyptus. Un fruité dense. Bien mûr, mais aussi bien frais. Le tout s’articule autour de tanins élégants, encore granuleux. Longue finale corpulente, mais qui reste élégante et fruitée. Dégusté lui aussi sur une cinq jours, il a tenu la route avec aplomb. Attendre préférablement 3 ou 4 ans avant d’ouvrir. Il pourra se développer de longues années en cave. 

★★★★ $$$$$

Légende

★ Correct

★★ Bon

★★★ Très bon

★★★★ Excellent

★★★★★ Exceptionnel

Plus d’étoiles que de dollars: vaut largement son prix.

Autant d’étoiles que de dollars: vaut son prix.

Moins d’étoiles que de dollars: le vin est cher.