/news/politics
Navigation

Un nouveau joueur dans la course à la mairie de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Un consultant en management et ancien membre du cabinet du maire Gérald Tremblay, Félix-Antoine Joli-Cœur, tentera de séduire les Montréalais en briguant la mairie face à Valérie Plante cet automne. 

Pour ce faire, l'entrepreneur et conseiller politique, qui avait aussi travaillé avec Pauline Marois, a créé le parti Ralliement pour Montréal, lancé officiellement lundi avec la mise en ligne d'une vidéo présentant les grandes lignes de sa candidature.

«Je considère que la métropole va dans la mauvaise direction, et la Ville doit absolument devenir meilleure pour ce qui est de la gestion de la propreté, pour ce qui est de la gestion du territoire qui est devenu un véritable labyrinthe parce qu'on ne coordonne pas les travaux publics et privés», a exprimé le père de famille qui se définit comme un «passionné de Montréal». 

  • Écoutez l'entrevue avec Félix-Antoine Joli-Coeur sur QUB radio  

Peu connu du grand public – un défi qu'il reconnaît lui-même –, ce nouveau venu dans l'arène municipale a pourtant une certaine expérience du milieu. Il a notamment été appelé à conseiller Gérald Tremblay pour les dossiers du centre-ville, de la culture, du patrimoine, du design et du savoir, en plus de conseiller l'ancienne première ministre Pauline Marois en matière d'économie et de dossiers métropolitains.

TWITTER DE FÉLIX-ANTOINE JOLI-COEUR

Touche-à-tout, il a œuvré à la fois dans les milieux financiers, sociaux, gouvernementaux et culturels, en plus de participer à la création de «Je vois Mtl», un mouvement qui visait à rassembler les idées de citoyens pour leur métropole.

D'ailleurs, M. Joli-Cœur a grandement insisté sur l'importance d'écouter les Montréalais. «Le poste de maire ne doit pas être occupé par quelqu'un qui a tout compris et qui va vous dire "voici comment ça va fonctionner". Le poste de maire doit être occupé par quelqu'un qui travaille en équipe, quelqu'un qui rassemble et qui a l'humilité de vous écouter», a plaidé l'aspirant maire.

Cette critique peut à la fois sembler viser Valérie Plante, dont le style de gestion a été dénoncé par certains anciens membres de Projet Montréal qui ont récemment claqué la porte, mais aussi l'ex-maire Denis Coderre, qui n'a toujours pas fait part de ses intentions en vue de la prochaine campagne électorale.

Mme Plante a salué l'entrée en scène de Félix-Antoine Joli-Cœur. «Bienvenue dans la course @fajolicoeur. Bien hâte de débattre de nos idées et de nos visions pour relancer Montréal», a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

Rappelons que les élections municipales se tiendront partout au Québec le 7 novembre prochain.