/world/usa
Navigation

[EN IMAGES] Joe Biden devient le 46e président des États-Unis

[EN IMAGES] Joe Biden devient le 46e président des États-Unis
AFP

Coup d'oeil sur cet article

WASHINGTON | Joe Biden, devenu mercredi le 46e président des États-Unis sur un appel à « l’unité », a immédiatement pris une série de décisions marquant une nette rupture avec le mandat de Donald Trump qui aura déchiré les Américains et bousculé le monde. 

Le démocrate est arrivé à la Maison-Blanche après avoir solennellement prêté serment sur les marches de ce même Capitole pris d’assaut il y a deux semaines par des militants trumpistes chauffés à blanc par le refus du milliardaire républicain de reconnaître sa défaite.

Dans une ville de Washington aux allures de camp retranché pour éviter de nouveaux débordements, il a quitté sa limousine pour franchir les derniers mètres à pied entouré par sa famille.

• À lire aussi: Joe Biden entre à la Maison-Blanche dans Washington transformée en forteresse

[EN IMAGES] Joe Biden devient le 46e président des États-Unis
AFP

Dans le Bureau ovale, Joe Biden a signé plusieurs décrets présidentiels pour faire face aux crises multiples et profondes que traverse l’Amérique et revenir sur les mesures phares de l’ère Trump, en engageant notamment le retour des États-Unis dans l’accord de Paris sur le climat et au sein de l’Organisation mondiale de la santé. 

[EN IMAGES] Joe Biden devient le 46e président des États-Unis
AFP

« Combattre le changement climatique »

« Nous allons lutter contre le changement climatique comme nous ne l’avons jamais fait jusqu’ici », a-t-il déclaré.

Et, dès jeudi, le célèbre immunologue Anthony Fauci représentera les États-Unis à une réunion de l’OMS.

M. Biden a aussi mis fin à l’interdiction d’entrée aux États-Unis pour les ressortissants de pays en majorité musulmans -- une des premières mesures très controversées de son prédécesseur républicain.

Quelques heures plus tôt, juste avant midi, Joseph Robinette Biden Jr a prêté serment, la main sur la bible familiale tenue par son épouse Jill, promettant d’accomplir « loyalement » ses fonctions, en défendant la Constitution des États-Unis.

[EN IMAGES] Joe Biden devient le 46e président des États-Unis
AFP

Cette cérémonie d’investiture au Capitole était un condensé de contrastes.

Contraste avec les violences du 6 janvier, qui ont fait cinq morts et suscité l’indignation. Et contraste entre le discours grave, mais empreint d’« espoir » prononcé par Joe Biden et celui, sombre et offensif, de son prédécesseur il y a quatre ans.

Celui qui est devenu à 78 ans le président le plus âgé en début de mandat a multiplié les appels à « l’unité » pour surmonter ce « sombre hiver », quelques heures après le départ de Donald Trump, qui a quitté Washington sans assister à ce moment historique.

[EN IMAGES] Joe Biden devient le 46e président des États-Unis
AFP

Lettre « très aimable »

« Je sais que les forces qui nous divisent sont profondes et réelles », a lancé le démocrate, sous les applaudissements d’invités triés sur le volet en raison de la pandémie.

Se posant en « président de tous les Américains », Joe Biden a prévenu que les États-Unis allaient entrer dans « la phase la plus dure et mortelle » de la COVID-19 qui a déjà fait plus de 400 000 morts dans le pays.

La journée restera dans les livres d’histoire aussi en raison de l’accession, pour la première fois, d’une femme à la vice-présidence de la première puissance mondiale. L’ex-sénatrice noire et d’origine indienne Kamala Harris, 56 ans, a prêté serment juste avant Joe Biden.

[EN IMAGES] Joe Biden devient le 46e président des États-Unis
AFP

Fait sans précédent depuis 150 ans, le président sortant a donc boudé la cérémonie d’investiture de son successeur, ayant quitté la Maison-Blanche sans même l’avoir rencontré.

Donald Trump lui a toutefois laissé une lettre, « très aimable » selon le nouveau président, qui n’en a pas dévoilé la teneur.

Rassemblement et réconciliation

En public, l’ex-promoteur immobilier a seulement souhaité « bonne chance » à la nouvelle administration sans jamais prononcer le nom de Joe Biden. Et a promis de revenir « d’une manière ou d’une autre », avant d’arriver en Floride pour entamer dans son club de Mar-a-Lago, à 74 ans, sa vie d’ex-président.

Son vice-président Mike Pence était, lui, aux premières loges de la cérémonie d’investiture.

[EN IMAGES] Joe Biden devient le 46e président des États-Unis
AFP

Ému, Joe Biden, costume sombre et cravate bleu ciel, masqué à son arrivée comme tous les invités, a donné l’accolade à Barack Obama, dont il fut le vice-président.

[EN IMAGES] Joe Biden devient le 46e président des États-Unis
AFP

La vedette de la pop Lady Gaga a entonné l’hymne national, vêtue d’une robe rouge et noir bouffante et arborant une grande broche dorée représentant la colombe de la paix. Puis Jennifer Lopez a chanté « This land is your land » (« Ce pays est ton pays »).

• À lire aussi: [EN IMAGES] Des stars pour le président

[EN IMAGES] Joe Biden devient le 46e président des États-Unis
AFP

Le démocrate accède à la présidence après un demi-siècle de présence en politique, avec l’intention de marquer immédiatement la rupture -- sur le fond comme sur la forme -- avec l’ex-homme d’affaires de New York.

Après la cérémonie, il est allé se recueillir sur la tombe du Soldat inconnu au cimetière militaire d’Arlington avec les ex-présidents Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton.

[EN IMAGES] Joe Biden devient le 46e président des États-Unis
AFP

Autre image symbolique de la « réconciliation » et du « rassemblement » qu’il entend incarner, il avait assisté dans la matinée à une messe à Washington accompagné des chefs démocrates et républicains du Congrès.

Joe Biden a encore réitéré son appel à l'unité au sein de l'imposant mémorial Abraham Lincoln, lieu solennel de la capitale, au cours d'une soirée en l'honneur de son investiture animée par l'acteur Tom Hanks qui s'est conclue par un spectacle pyrotechnique.  

[EN IMAGES] Joe Biden devient le 46e président des États-Unis
AFP

Pas de foule, mais des drapeaux

Cette journée était entourée de mesures de sécurité exceptionnelles dans une capitale fédérale méconnaissable, avec quelque 25 000 soldats de la Garde nationale et des milliers de policiers déployés.

Sur l’immense esplanade du « National Mall », plus de 190 000 drapeaux ont été plantés pour représenter le public absent. La zone était protégée par de hautes grilles parfois surmontées de barbelés.

[EN IMAGES] Joe Biden devient le 46e président des États-Unis
AFP

[EN IMAGES] Joe Biden devient le 46e président des États-Unis
AFP

Joe Biden a promis de renouer avec des alliés malmenés par Donald Trump.

« Welcome back » dans l’accord de Paris sur le climat, lui a lancé le président français Emmanuel Macron, tandis que la chancelière allemande Angela Merkel a dit sa « hâte » d’ouvrir « un nouveau chapitre ».

Le président Biden aura vendredi un entretien téléphonique avec le premier ministre canadien Justin Trudeau pour son premier échange avec un dirigeant étranger.

En politique intérieure, les démocrates comptent mettre à profit leur prise de contrôle du Sénat devenue effective mercredi. 

La chambre haute a confirmé à une très large majorité la nomination de l’ancienne numéro 2 de la CIA, Avril Haines, comme directrice du Renseignement américain.

Les faits saillants de cette journée historique  

19h16 | Le premier échange de Biden avec un dirigeant étranger sera avec Trudeau

Le président américain Joe Biden aura vendredi un entretien téléphonique avec le premier ministre canadien Justin Trudeau pour son premier échange avec un dirigeant étranger, a annoncé mercredi la porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki. 

Les deux dirigeants « vont très certainement discuter des relations très importantes » entre les États-Unis et le Canada ainsi que « de sa décision sur l’oléoduc Keystone », a-t-elle ajouté.

[EN IMAGES] Joe Biden devient le 46e président des États-Unis
AFP

19h09 | Joe Biden bloque l'oléoduc Keystone XL, Ottawa déçu et l'Alberta en furie

Tel qu'attendu, le nouveau président américain Joe Biden n'a pas perdu de temps pour révoquer le permis de TC Energy, mettant ainsi un nouveau coup d'arrêt au projet d'agrandissement de l’oléoduc Keystone XL au grand dam d'Ottawa et d'Edmonton, Jason Kenney allant jusqu'à appeler à l'imposition de sanctions économiques contre Washington.

18h42 | La directrice du renseignement, première membre de l'équipe Biden confirmée par le Sénat

Le Sénat a confirmé mercredi à une très large majorité la nomination de la directrice du Renseignement américain (DNI) Avril Haines, première membre de l’administration Biden a être adoubée par la chambre haute, au jour de l’investiture du 46e président des États-Unis.  

[EN IMAGES] Joe Biden devient le 46e président des États-Unis
AFP

17h14 | Biden affirme que Trump lui a écrit une lettre «très aimable»

«Le président a écrit une lettre aimable», a déclaré M. Biden depuis le Bureau ovale lors de la signature de ses premiers décrets. Le nouveau président des États-Unis n’a pas voulu donner plus de détails, soulignant que cela relevait du domaine «privé».

17h11 | Biden signe une série de décrets, dont le retour dans l’accord de Paris sur le climat

« Nous allons combattre le changement climatique comme nous ne l’avons jamais fait jusqu’ici », a-t-il déclaré depuis le Bureau ovale.

15h53 | Joe Biden est arrivé à la Maison-Blanche

Le 46e président des États-Unis est arrivé à la Maison-Blanche, avec sa famille, quelques heures après avoir prêté serment.

Précédée d’une fanfare et d’un cortège militaire, sa limousine s’est avancée jusqu’aux abords de la présidence, dans une capitale fédérale aux allures de camp retranché. Le démocrate a franchi les derniers mètres à pied entouré par sa femme Jill, ses enfants et petits-enfants.       

  • Écoutez la chronique du spécialiste en politique américaine Guillaume Lavoie à QUB radio :   


14h47 | Le président Biden se recueille au cimetière militaire d’Arlington avec trois de ses prédécesseurs

Le président américain Joe Biden s’est recueilli sur la tombe du Soldat inconnu au cimetière national d’Arlington, près de Washington, avec trois de ses prédécesseurs.

Les démocrates Bill Clinton et Barack Obama, tout comme le républicain George W. Bush, qui ont assisté à sa prestation de serment un peu plus tôt, l’encadraient pour cette dernière étape avant son entrée à la Maison-Blanche.


13h40 | Les comptes Twitter officiels de la présidence américaine remis à Joe Biden et son équipe

Les comptes Twitter officiels du président américain Joe Biden, de la vice-présidente Kamala Harris et de leurs conjoints respectifs ont été activés mercredi, après quatre années marquées par les tweets quotidiens de Donald Trump, désormais banni du réseau.

«Le compte @PresElectBiden est devenu @POTUS (acronyme pour président des États-Unis, NDLR) et le compte @SenKamalaHarris est devenu @VP», a indiqué un porte-parole de la plateforme.

«Prête à servir», a tweeté la première femme vice-présidente des États-Unis, Kamala Harris, quelques minutes après avoir prêté serment à Washington.

Jill Biden, la femme du nouveau chef d’État, a récupéré le compte @FLOTUS (Première dame des États-Unis) et un compte a été créé pour Douglas Emhoff, le mari de Kamala Harris: @SecondGentleman.

«Il n’y a pas de temps à perdre pour nous occuper des crises auxquelles nous faisons face», a de son côté déclaré Joe Biden dans son premier tweet présidentiel.


12h54 | Trudeau félicite à nouveau Biden

Le premier ministre Justin Trudeau a une fois de plus félicité le nouveau président américain Joe Biden à l’occasion de son assermentation, mercredi, et s’est dit impatient de travailler avec lui.

«Nous travaillerons ensemble afin de favoriser l’action pour le climat et la croissance économique propre. De plus, nous collaborerons en vue de promouvoir l’inclusion et la diversité ainsi que de créer de bons emplois pour la classe moyenne et des opportunités pour nos populations», a déclaré M. Trudeau par voie de communiqué.


12h | Dans son discours d'assermentation, Joe Biden salue une journée d’«espoir» pour l’Amérique

Il appelle également l’Amérique à «l’unité» tout en jurant de «vaincre le suprémacisme blanc et le terrorisme intérieur».


11h49 | C'est officiel! Joe Biden succède à Donald Trump et devient le 46e président de l'histoire des États-Unis.

Joe Biden est devenu le 46e président des États-Unis, lors d’une cérémonie d’investiture à laquelle n’assistait pas son prédécesseur Donald Trump, parti pour la Floride quelques heures plus tôt.

Main gauche sur la bible, main droite levée, l’ancien vice-président de Barack Obama, qui accède à la Maison-Blanche à 78 ans à l’issue d’une très longue carrière politique, a prêté serment comme l’ont fait avant lui George Washington, Franklin D. Roosevelt ou encore John F. Kennedy.

«Je jure solennellement que j’accomplirai loyalement les fonctions de président des États-Unis et que je ferai de mon mieux pour préserver, protéger et défendre la Constitution des États-Unis», a-t-il déclaré sur les marches du Capitole.


11h41 | Kamala Harris devient la première femme et la première personne de couleur à occuper le poste de vice-présidente des États-Unis.

La démocrate Kamala Harris a été investie mercredi vice-présidente des États-Unis, entrant dans les livres d’histoire comme la première femme, mais aussi la première personne noire et d’origine indienne à occuper cette fonction.

L’ex-sénatrice et ancienne procureure âgée de 56 ans, fille d’immigrés, a prêté serment face à la juge de la Cour suprême Sonia Sotomayor, la main sur une bible que tenait son époux Doug Emhoff. Joe Biden doit être investi 46e président des États-Unis dans la foulée.


10h51 | Alerte à la bombe à la Cour suprême avant l’investiture de Biden

La Cour suprême des États-Unis, située face au Capitole où Joe Biden doit prêter serment mercredi midi, a reçu une alerte à la bombe dans la matinée, selon une porte-parole.

«Le bâtiment et ses alentours ont été vérifiés et il n’y a pas eu d’évacuation», a précisé Kathleen Arberg à l’AFP.

La haute cour est fermée au public depuis le début de la pandémie et son personnel réduit a minima. Même les audiences ont lieu par téléphone.


10h32 | Joe Biden et Kamala Harris arrivent au Capitole pour prêter serment

Le président élu Joe Biden et sa future vice-présidente Kamala Harris sont arrivés mercredi au Capitole, où ils prêteront serment peu avant midi devant les ex-présidents Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton, mais en l’absence de Donald Trump.

Le démocrate va être investi 46e président des États-Unis lors d’une cérémonie sans précédent, marquée par la pandémie et l’assaut meurtrier du Capitole, le 6 janvier, par des partisans du milliardaire républicain. Le vice-président républicain sortant Mike Pence sera présent dans la tribune, mais pas Donald Trump, une première depuis 150 ans dans l’histoire américaine.


9h27 | Le président américain Donald Trump a laissé une lettre à son successeur Joe Biden avant de quitter la Maison-Blanche, a indiqué à l’AFP Judd Deere, porte-parole de l’exécutif, quelques minutes après son départ.

Donald Trump, qui a refusé d’accepter sa défaite pendant plus de deux mois, n’a jamais félicité Joe Biden pour sa victoire.

Le courrier laissé dans le Bureau ovale pour son successeur est une tradition américaine. « Nous ne sommes que des occupants temporaires de ce poste », lui avait écrit Barack Obama il y a quatre ans. « Cela fait de nous des gardiens des institutions et des traditions démocratiques telles que l’État de droit, la séparation des pouvoirs, la protection des droits civiques pour lesquelles nos ancêtres se sont battus », avait-il ajouté.


9h08 | Le président élu des États-Unis Joe Biden a assisté à une messe à la cathédrale Saint-Matthieu de Washington accompagné des chefs démocrates et républicains du Congrès, un symbole de rassemblement à trois heures du début de son mandat.

Le futur 46e président des États-Unis était accompagné de son épouse Jill Biden, des démocrates Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants, et Chuck Schumer, chef de la minorité au Sénat, ainsi que des chefs des républicains à la chambre haute Mitch McConnell et à la chambre basse Kevin McCarthy.