/news/politics
Navigation

Santé et sécurité au travail: la FTQ en campagne contre le projet de loi 59

Président de la FTQ, Daniel Boyer
Photo d'archives, Agence QMI Président de la FTQ, Daniel Boyer

Coup d'oeil sur cet article

La Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) présentera, mercredi, en commission parlementaire un mémoire plaidant pour la modification du projet de loi 59 qui vise à moderniser le régime de santé et de sécurité du travail.

• À lire aussi: La santé et sécurité au travail très mal gérée

• À lire aussi: Pour un régime de santé et sécurité du travail juste, équitable et inclusif

À la faveur des consultations parlementaires, la FTQ annonce le début d’une campagne de sensibilisation et demande au gouvernement de modifier le projet de loi, porteur de «graves reculs» pour les travailleurs.

«Ce qui est sur la table met clairement en danger la santé et la sécurité des travailleurs et des travailleuses», a dénoncé le président de la FTQ, Daniel Boyer, par communiqué, mettant en avant «plusieurs absurdités» du projet de loi.

«Le projet de loi place les travailleurs et travailleuses manipulant des explosifs à faible risque de blessures. Même chose pour les travailleurs et travailleuses de la santé, alors que c'est dans ce secteur qu'il y a le plus d'accidents de travail», a fait remarquer M. Boyer.

«Ce que nous proposent le gouvernement de la CAQ et le ministre du Travail, c'est faire moins de prévention dans les milieux de travail et sabrer les programmes d'indemnisation et de réparation», a-t-il ajouté.

La Centrale syndicale affirme avoir des solutions pour mieux protéger les travailleurs. Elle réclame l’application intégrale de quatre mécanismes: un programme de prévention, un programme de santé, un comité de santé et sécurité du travail et un représentant à la prévention.

La mobilisation de la FTQ qui s’est amorcée mercredi avec une campagne publicitaire radio se décline en plusieurs actions, dont des rencontres virtuelles avec les parlementaires sur l’impact négatif du projet de loi.