/finance/business
Navigation

Contrat avec Tesla: quand l’eau devient de l’or pour H2O Innovation

Le président et chef de la direction, Frédéric Dugré (au centre), en compagnie du chef des opérations, Guillaume Clairet (à gauche), et du chef de la direction financière, Marc Blanchet.
Photo H2O Innovation Le président et chef de la direction, Frédéric Dugré (au centre), en compagnie du chef des opérations, Guillaume Clairet (à gauche), et du chef de la direction financière, Marc Blanchet.

Coup d'oeil sur cet article

L’entreprise de systèmes de filtration d’eau H2O Innovation séduit le géant Tesla et Investissement Québec passe à la caisse en vendant pour 12 M$ d’actions.

«H2O Innovation est heureuse d’annoncer qu’elle a remporté la partie d’ingénierie pour le plus grand fabricant de véhicules électriques aux États-Unis», a révélé la direction dans un communiqué publié le 18 janvier. 

Sans dévoiler le nom de ce client, elle a indiqué que ce contrat d’ingénierie, qui devrait mener à «un bond de commandes pour la construction et la livraison de l'équipement», est pour une usine située au Texas.  

Le grand patron de Tesla, Elon Musk, a déjà annoncé publiquement l’aménagement de nouvelles installations de plus de 1 G$ US au Texas, qui serviront entre autres pour la construction de son Cybertruck. 

Selon nos sources dans le milieu, c’est effectivement avec Tesla que la direction de la compagnie H2O Innovation a signé une première entente. 

Joint par Le Journal, le président et chef de la direction, Frédéric Dugré, s’est dit heureux de cet accord, dont le montant n’a pas été dévoilé.  

L’homme d’affaires concède que ce contrat pourrait servir de tremplin pour son organisation et faire boule de neige. Il n’a toutefois pas pu confirmer, en raison de clauses de confidentialité, l’identité de ce nouveau partenaire.  

«Ils font appel à nos services pour qu’on design un équipement sur mesure pour traiter l’eau qui sera notamment utilisée dans le procédé pour le mélange des peintures», a expliqué M. Dugré. 

Clients d’envergure

Par le passé, H2O Innovation a collaboré avec plusieurs clients d’envergure, entre autres avec le «plus gros marchand de produits sur le Web». Là encore, la direction n’est pas autorisée à révéler son nom, mais on peut penser à Amazon. 

«Nous leur avons fourni des systèmes de traitement d’eau pour les tours de refroidissement dans les salles de serveurs», a noté M. Dugré. 

À l’automne, Le Journal écrivait que des solutions de la compagnie de Québec allaient aussi se retrouver sur la plus grande usine de dessalement d’eau de mer au monde. Présentement en construction, cet établissement est situé dans une région au nord d’Abu Dhabi. 

IQ vend pour 12 M$

Mardi, Investissement Québec (IQ) a cédé pour 4 millions d’actions de H2O Innovation pour un montant d’un peu plus de 12 M$ CA. Le bras financier de l’État détient toujours 10,15% des actions en circulation. 

Il faut dire que depuis le 3 avril 2020, l’action de l’entreprise est passée d’une valeur de 0,60$ à environ 3$. Il s’agit de sa meilleure performance en dix ans. IQ est partenaire depuis 2013.

«Dans le cadre de la gestion continue de ses activités, Investissement Québec a jugé le moment opportun de réduire sa position dans H2O Innovation», a mentionné dans un communiqué IQ. 

H2O Innovation, qui compte 700 travailleurs, pourrait réaliser un chiffre d’affaires entre 145 et 150 M$ pour l’exercice financier 2020-2021.